La tortue rouge
X


Synopsis :
À travers l’histoire d’un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d’oiseaux, La Tortue rouge raconte les grandes étapes de la vie d’un être humain.


Critiques :
Ce somptueux film d'animation (prix spécial à Cannes, dans la section Un certain regard ) est bien plus qu'un récit écolo comme les autres. Il s'enivre de la beauté des éléments, du vivant comme du minéral, avec la force des grands récits mythologiques. Télérama

Jeux d'images
X


Synopsis :
Opening Speech
À l’occasion du Festival international du film de Montréal, le cinéaste Norman McLaren tente de prononcer un discours de bienvenue, mais un micro récalcitrant l’en empêche.

Hen Hop
Une poule danse et se transforme au rythme d’une musique folklorique canadienne.

Caprice en couleurs
Trois variations cinétiques abstraites associées à une construction musicale jazz en trois mouvements.

Canon
Trois illustrations des principes de la forme musicale du canon: la première réalisée en animant des blocs de bois sur un damier, la seconde en animant des éléments découpés et la troisième en filmant séparément des acteurs pour ensuite les placer dans une même image à l’aide d’une tireuse optique.

Le Merle
Fantaisie visuelle illustrant une chanson traditionnelle québécoise racontant l’histoire absurde d’un merle qui perd une à une les différentes parties de son corps.

Blinkity Blank
Provoquant un étrange feu d’artifice, des formes lumineuses se livrent un combat amical évocant à la fois le jeu et le rituel amoureux des oiseaux.

Il était une chaise
Un jeune homme, qui voudrait bien s’asseoir pour lire un peu, est confronté à une chaise rébarbative. Ce n’est qu’après avoir établi avec elle une relation égalitaire et respectueuse qu’il parvient à ses fins.


Duos de choc
X


Synopsis :
A travers quatre films d’époques, de provenance et d’esthétiques résolument différentes, c’est le genre du buddy movie1 qui se voit revisité dans ce programme. Copains d’un jour ou de toujours, ces épigones de Laurel et Hardy rejouent les rivalités et les complicités du couple modèle du genre. Dans les quatre films du programme, la rencontre change la vie des protagonistes, en bien ou en mal. Mais c’est souvent l’ambiguïté qui domine : faire la connaissance de l’autre, c’est voir qu’il est différent du rôle qu’on lui avait assigné.


Soyez sympas, rembobinez (VO)
X


Film américain de Michel Gondry avec Jack Black, Yasiin Bey, Danny Glover - Durée : 1h34
Avant et après la projection du film, projection des films kinoconfiné sur le thème scènes cultes


Synopsis :
Un homme dont le cerveau devient magnétique efface involontairement toutes les cassettes du vidéoclub dans lequel l'un de ses amis travaille. Afin de satisfaire la demande de la plus fidèle cliente du vidéoclub, une femme démente, les deux hommes décident de réaliser les remakes des films effacés parmi lesquels "SOS Fantômes", "Le Roi Lion" et "Robocop".


Critiques :
Gondry vante les mérites du " fait main ". Sans donner de leçon, il plébiscite le don de soi, la solidarité et tacle le cynisme des puissants. Sans se montrer mielleux, il déclare sa flamme au Cinéma et son amour pour les gens. Mcinéma.com

Jai perdu mon corps
X


Synopsis :
A Paris, Naoufel tombe amoureux de Gabrielle. Un peu plus loin dans la ville, une main coupée s’échappe d’un labo, bien décidée à retrouver son corps. S’engage alors une cavale vertigineuse à travers la ville, semée d’embûches et des souvenirs de sa vie jusqu’au terrible accident. Naoufel, la main, Gabrielle, tous trois retrouveront, d’une façon poétique et inattendue, le fil de leur histoire...


Critiques :
Ce film étrange à rebours du temps et de la vraisemblance est une déclaration d’amour au membre fantôme, aux disparus. Une épopée au pouvoir lacrymogène insoupçonnable. Culturopoing.com

Her (VO)
X


Synopsis :
Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l'acquisition d'un programme informatique ultramoderne, capable de s'adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de 'Samantha', une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…


Critiques :
Spike Jonze a inventé un monde dont il est impossible de dire s'il est une utopie ou une dystopie (...). Les souffrances du (plus si) jeune Theodore font la vraie substance de "Her". Le Monde

x
X


Belle (vf) (VF)
X


Film d'animation de Mamoru Hosoda avec la voix de Louane Emera
Durée : 2h02
Le film est présenté en séance spéciale sous le label Cannes Première au Festival de Cannes 2021


Synopsis :
Dans la vie réelle, Suzu est une adolescente complexée, coincée dans sa petite ville de montagne avec son père. Mais dans le monde virtuel de U, Suzu devient Belle, une icône musicale suivie par plus de 5 milliards de followers. Une double vie difficile pour la timide Suzu, qui va prendre une envolée inattendue lorsque Belle rencontre la Bête, une créature aussi fascinante qu'effrayante. S'engage alors un chassé-croisé virtuel entre Belle et la Bête, au terme duquel Suzu va découvrir qui elle est.


Critiques :
Le film, dont les images naviguent entre la beauté de la province où vivent Suzu et son père et l’espace cybernétique visuellement époustouflant de U où Belle, son avatar, fait son entrée juchée sur le dos d’une baleine à bosse bardée de haut-parleurs, aurait très bien pu se limiter à dénoncer les dérives des réseaux sociaux et de l’hyperconnectivité : après tout, le terme hikikomori, qui désigne des personnes, le plus souvent jeunes, restant cloîtrées chez elles des semaines, voire des mois, ne vient-il pas du Japon ? Mais Mamoru Hosoda a à cœur de donner de l’espoir à sa jeune audience, de lui montrer qu’il est possible de choisir et, plus encore, changer son futur.

Pingu
X


Programme de 8 films d'animation de Otmar Gutmann
Durée : 40 mn


Synopsis :
Au fil de ces 8 courts métrages, retrouvez, Pingu, le plus célèbre des manchots ! Curieux, créatif, espiègle et intrépide, Pingu vit de nombreuses aventures. Entouré de ses parents, de sa sœur, Pinga et de son meilleur ami, Robby, la banquise antarctique n’a jamais été aussi chaleureuse et accueillante !


Rêves Party
X


Une sélection de films autour d’une thématique mêlant images d’archives et cinéma contemporain
Au programme Cinémagression de Michel Body (1978, 3 min)
Le voyage de Michel Body (1968, 6 min)
Les raves d’Epsylonn-Otoktone
d’Erwan Le Guillermic et David Morvan (2021, 52 min)
Un programme concocté par Zoom Bretagne et la Cinémathèque de Bretagne


Synopsis :
Depuis trente ans, tous les week-ends, les forêts et les
friches industrielles de nos cités accueillent une jeunesse
au son de la techno. Pendant quelques heures ou quelques
jours émerge, ex-nihilo, une zone en dehors du monde avec ses codes et ses règles propres. Le temps d’une fête, le film explore la quête libertaire qui anime cette frange de la jeunesse et son besoin de s’affranchir du poids de notre société.


Critiques :
En présence du Réalisateur Erwan Le Guillermic

Le Voyage d'Amélie
X


Les Voisins de mes voisins sont mes voisins
X


Film d'animation de Anne-Laure Daffis, Léo Marchand avec Arielle Dombasle, Valérie Mairesse, Elise Larnicol
Durée : 1h25


Synopsis :
Un ogre casse ses dents la veille de la Saint-Festin, la grande fête des ogres. Un magicien rate son tour de la femme coupée en deux et égare les jambes de son assistante. Un randonneur suréquipé reste coincé plusieurs jours dans un ascenseur. Un vieux monsieur tombe amoureux d’une paire de jambes en fuite. Une maman confie ses enfants au voisin le soir de la Saint-Festin... Dans un immeuble, les destins entremêlés de dix vrais voisins ou voisins de voisins, aux prises avec les drames, les plaisirs, les surprises et les hasards de la vie quotidienne.


Remorques
X


Film français de Jean Gremillon avec Jean Gabin, Madeleine Renaud, Michèle Morgan
Durée : 1h31


Synopsis :
Le capitaine du remorqueur le Cyclone, André Laurent, se voit contraint de quitter précipitamment la noce d'un de ses marins pour aller au secours du Mirva. Il abandonne ainsi sa femme Yvonne et la mariée. Au matin, le Cyclone remorque le Mirva avec à son bord Catherine, la femme du capitaine dont André Laurent va tomber amoureux. Entre sa femme gravement malade et celle qu'il aime, Laurent choisira la dernière. Il lui offre de partir avec lui, mais cette dernière refuse. Il finira par perdre les deux femmes qu'il aimait.


Critiques :
Tragédie magnifique où la fulgurance du couple Gabin / Morgan est emportée par le Geste cinématographique brutal et splendide de Grémillon.
Télérama

Belle (vo) (VO)
X


Film d'animation de Mamoru Hosoda avec la voix de Louane Emera
Durée : 2h02
Le film est présenté en séance spéciale sous le label Cannes Première au Festival de Cannes 2021


Synopsis :
Dans la vie réelle, Suzu est une adolescente complexée, coincée dans sa petite ville de montagne avec son père. Mais dans le monde virtuel de U, Suzu devient Belle, une icône musicale suivie par plus de 5 milliards de followers. Une double vie difficile pour la timide Suzu, qui va prendre une envolée inattendue lorsque Belle rencontre la Bête, une créature aussi fascinante qu'effrayante. S'engage alors un chassé-croisé virtuel entre Belle et la Bête, au terme duquel Suzu va découvrir qui elle est.


Critiques :
Le film, dont les images naviguent entre la beauté de la province où vivent Suzu et son père et l’espace cybernétique visuellement époustouflant de U où Belle, son avatar, fait son entrée juchée sur le dos d’une baleine à bosse bardée de haut-parleurs, aurait très bien pu se limiter à dénoncer les dérives des réseaux sociaux et de l’hyperconnectivité : après tout, le terme hikikomori, qui désigne des personnes, le plus souvent jeunes, restant cloîtrées chez elles des semaines, voire des mois, ne vient-il pas du Japon ? Mais Mamoru Hosoda a à cœur de donner de l’espoir à sa jeune audience, de lui montrer qu’il est possible de choisir et, plus encore, changer son futur.

Licorice Pizza (vo) (VO)
X


Film américain de Paul Thomas Anderson avec Alana Haim, Cooper Hoffman, Sean Penn
Durée : 2h13


Synopsis :
1973, dans la région de Los Angeles. Alana Kane et Gary Valentine font connaissance le jour de la photo de classe au lycée du garçon. Alana n’est plus lycéenne, mais tente de trouver sa voie tout en travaillant comme assistante du photographe. Gary, lui, a déjà une expérience d’acteur, ce qu’il s’empresse de dire à la jeune fille pour l’impressionner. Amusée et intriguée par son assurance hors normes, elle accepte de l’accompagner à New York pour une émission de télévision. Mais rien ne se passe comme prévu…


Critiques :
Licorice Pizza vous laisse dans un état de sidération douce et paradoxale. Douce en raison de la douceur du film lui-même (...) se déployant ici, sous les atours d’une romance légère et vintage, avec une limpidité nouvelle et bienfaisante (...) Paradoxale, tant on ne sait trop ce qui sidère ici, de la maîtrise d’un cinéaste sûr de son geste comme jamais, ou de la simplicité désarmante qui en est devenue l’horizon.
Les cahiers du cinéma

Dans un long métrage virevoltant, Paul Thomas Anderson conte l'histoire d'amour de deux adolescents, portés par des acteurs éblouissants.
Le monde

Question de famille
X


En Política (vo)
X


Documentaire de Jean-Gabriel Tregoat, Penda Houzangbe
Durée : 1h 47min


Synopsis :
Une petite équipe d’activistes se présente pour la première fois à des élections, et entre au Parlement asturien. Plongés dans le monde politique auquel ils se sont toujours opposés, les nouveaux élus font l’apprentissage de ses rouages, pris entre leurs idéaux et la réalité pratique de l’institution.


Master Class
X


La grande aventure
X


Film de Arne Sucksdorff 1954 avec Kjell Sucksdorff, Anders Nohrborg, Holger Stockman
Durée ; 1h35
Grande Médaille d'argent - Berlin 1954
Suivi d'une rencontre avec Yannick Cherel


Synopsis :
Dans la campagne suédoise, deux garçonnets, Anders et Kjell, recueillent et élèvent en secret une loutre, Utti. Mais il devient rapidement difficile pour eux de subvenir à ses besoins…




Critiques :
La Grande Aventure, c'est le conte de la plus simple et de la plus merveilleuse de toutes les aventures. L'aventure éternelle et qui sans cesse renaît en chaque nuit d'été, au chant des oiseaux, en chaque clair de lune, au-dessus de l'arbre qui, au seuil de chaque ferme, symbolise la vie, le bonheur et la sécurité... C'est le poème de l'enfance dans l'univers nouveau de la cour, de la ferme ; dans l'univers fantastique de la forêt, mystérieuse, enchantée. Là est la vie - là est la mort - là est déjà l'invincible." (Arne Sucksdorff)

Vanille
X


Film d'animation de Guillaume Lorin
Durée : 43 mn


Synopsis :
Précédé des courts-métrages : "Kiko et les animaux" et "Ton français est parfait"

Petite parisienne fraîchement débarquée pour les vacances en Guadeloupe, île d’origine de sa maman, Vanille plonge dans une aventure teintée de mystère, à la rencontre de personnages pittoresques et d’une fleur magique. Voilà des vacances qui promettent d’être riches en rebondissements !


Lynx
X


Film de Laurent Geslin
Durée : 1h22


Synopsis :
Au cœur du massif jurassien, un appel étrange résonne à la fin de l'hiver. La superbe silhouette d'un lynx boréal se faufile parmi les hêtres et les sapins. Il appelle sa femelle. En suivant la vie de ce couple et de ses chatons, nous découvrons un univers qui nous est proche et pourtant méconnu... Une histoire authentique dont chamois, aigles, renards et hermines sont les témoins de la vie secrète du plus grand félin d'Europe qui reste menacé... Un film pour découvrir le rôle essentiel que ce discret prédateur occupe dans nos forêts, l'équilibre qu'il a rétabli dans un milieu fragile mais aussi les difficultés qu'il rencontre dans un paysage largement occupé par les humains.


Le Grand jour du Lièvre
X


Film d'animation de Dace Riduze, Maris Brinkmanis
Durée : 48 mn


Synopsis :
Programme de 4 films d’animations en marionnettes par les Studios AB.

Programme :

- Les Petits pois de Dace Rīdūze (2020, 14') : Huit petits pois profitent de la chaleur de leur cosse toute douillette. Mais un ver affamé vient perturber leur tranquillité !

- Le Grand jour du lièvre de Dace Rīdūze (2015, 10') : Pâques approche à grands pas. Toute la famille Lapin travaille dur afin que les œufs soient prêts à temps !

- Vaïkiki de Māris Brinkmanis (2017, 10 ') : Un soir dans une pâtisserie, une truffe au chocolat tombe de son étagère et atterrit dans une assiette de sucreries.

- Le Grain de poussière de Dace Rīdūze (2018, 13') : Dès qu’un petit garçon quitte sa chambre, des petits grains de poussière sortent de leur cachette et mènent la belle vie.


Critiques :
À travers les prolifiques Studio AB de Riga, dans lesquels ces films ont été conçus, la Lettonie demeure une terre de cinéma d’animation artisanale et réjouissante, et perpétue la tradition de l’animation de marionnette. Ces 4 histoires à destination des plus petits constituent une belle découverte de cet art authentique qui nécessite patience et passion.

Twist à Bamako
X


Film français de Robert Guédiguian avec Stéphane Bak, Alicia Da Luz Gomes, Saabo Balde
Durée : 2h09


Synopsis :
1962. Le Mali goûte son indépendance fraîchement acquise et la jeunesse de Bamako danse des nuits entières sur le twist venu de France et d'Amérique. Samba, le fils d'un riche commerçant, vit corps et âme l'idéal révolutionnaire : il parcourt le pays pour expliquer aux paysans les vertus du socialisme. C'est là, en pays bambara, que surgit Lara, une jeune fille mariée de force, dont la beauté et la détermination bouleversent Samba. Samba et Lara savent leur amour menacé. Mais ils espèrent que, pour eux comme pour le Mali, le ciel s'éclaircira...


Critiques :
Derrière cette trame historique, cette piqûre de rappel d’un moment clé pour l’Afrique où toutes les utopies étaient à l’œuvre et ouvraient tous les champs des possibles, on sent poindre chez Robert Guédiguian une once de mélancolie devant un rêve, le socialisme, stoppé net dans son élan.
L'Humanité

Un film grave sur une brève période de lumière et de légèreté : le début du rock’n’roll au Mali — on entend Boubacar Traoré, le Elvis local, en fond sonore — et d’un communisme africain généreux avant de se fossiliser très vite dans la dictature et la caricature, sans parler de
Le Parisien

Ouistreham
X


Film français de Emmanuel Carrère avec Juliette Binoche, Hélène Lambert, Léa Carne
Durée : 1h46
Quinzaine des réalisateurs Cannes 2021


Synopsis :
Marianne Winckler, écrivaine reconnue, entreprend un livre sur le travail précaire. Elle s’installe près de Caen et, sans révéler son identité, rejoint une équipe de femmes de ménage. Confrontée à la fragilité économique et à l’invisibilité sociale, elle découvre aussi l’entraide et la solidarité qui unissent ces travailleuses de l’ombre.


Critiques :
l’adaptation d’Emmanuel Carrère du récit de Florence Aubenas sur la vie des travailleurs précaires bouleverse autant qu’elle questionne. Un film solaire sous le signe de l’altérité et de la solidarité.

Le résultat est globalement séduisant. La mise en scène, classique et discrète, parvient à trouver un équilibre entre les rituels du nettoyage des bateaux et les instants de complicité féminine, bien aidé par l’implication de Juliette Binoche. Les actrices non professionnelles qui lui donnent la réplique (dont deux jouent leur propre rôle), sont remarquablement dirigées. L’atmosphère qui se dégage de l’ensemble fait écho à certaines réussites de Ken Loach ou Mike Leigh, ce qui n’est pas toujours fréquent dans le cinéma français.

Lamb (vo)
X


Film islandais de Valdimar Jóhannsson avec Noomi Rapace, Hilmir Snær Guðnason, Björn Hlynur Haraldsson
Durée : 1h46


Synopsis :
María et Ingvar vivent reclus avec leur troupeau de moutons dans une ferme en Islande. Lorsqu’ils découvrent un mystérieux nouveau-né, ils décident de le garder et de l'élever comme leur enfant. Cette nouvelle perspective apporte beaucoup de bonheur au couple, mais la nature leur réserve une dernière surprise…


Critiques :
Contemplatif, beau et sensible, Lamb transporte dans un monde froid et ouaté, merveilleux et cruel, au cœur d’une nature mythologique contemporaine.

Fritzi
X


Film d'animation de Ralf Kukula, Matthias Bruhn
Durée : 1h26


Synopsis :
Leipzig, Allemagne de l’Est, 1989. Pendant l’été, Sophie, la meilleure amie de Fritzi part en vacances en lui confiant son chien adoré, Sputnik. A la rentrée des classes, Sophie est absente et sa famille a disparu. Avec Sputnik, Fritzi entreprend de traverser clandestinement la frontière pour retrouver celle qui leur manque tant. Une aventure dangereuse... et historique !


Critiques :
Ce film d’animation émouvant pour les plus jeunes raconte les manifestations spontanées de Leipzig qui ont permis de mettre à bas la dictature communiste en Allemagne de l’Est.
La Croix

Avec sérieux, sans lourdeur, "Fritzi" témoigne de ce que signifient concrètement désir de liberté politique et courage de la dissidence.
Positif

Nos âmes d'enfants (vo) (VO)
X


Film américain de Mike Mills avec Joaquin Phoenix, Woody Norman, Scoot McNairy
Durée : 1h48


Synopsis :
Journaliste radio, Johnny interroge des jeunes à travers le pays sur leur vision du futur. Une crise familiale vient soudain bouleverser sa vie : sa sœur, dont il n’est pas très proche, lui demande de s’occuper de son fils, Jesse. Johnny accepte de le faire mais n’a aucune expérience de l'éducation d'un enfant.
Entre les deux débute pourtant une relation faite de quotidien, d’angoisses, d’espoirs et de partage qui changera leur vision du monde.


Critiques :
Dans un noir et blanc élégant qui renforce le sentiment d'intimité, on suit l'étonnante relation d'apprivoisement entre deux êtres que tout sépare, mais que la solitude rapproche et que la tendresse mutuelle va rendre plus forts. Joaquin Phoenix, qu'on a rarement vu à l'écran dans un rôle aussi "normal", troque les affrontements sanglants contre les bagarres d'oreillers ou les crises de rire. Et ça fait du bien

Jardins enchantés
X


Films d'animation avec Debora Cheyenne Cruchon et Nastia Voronina et Judit Orosz et Andrea Love et Andrea Wahl et Lena von Döhren et Galen Fott
Durée : 44 mn


Synopsis :
Dans une clairière, au milieu des hautes herbes ou dans le verger du roi se cachent des mondes merveilleux : jardins envoûtants et forêts foisonnantes révèlent souvent de magnifiques secrets... À l’abri des regards, les insectes, les oiseaux et même les enfants vivent des aventures extraordinaires !


Ziyara (vo) (VO)
X


Documentaire de Simone Bitton Durée ! 1h39

En présence de la réalisatrice


Synopsis :
Au Maroc, la Ziyara (visite des saints) est une pratique populaire que juifs et musulmans ont toujours eu en partage. Le film est un road movie au pays natal, un pèlerinage cinématographique où la réalisatrice va à la rencontre des gardiens musulmans de sa mémoire juive.


Critiques :
L’air de rien, la cinéaste Simone Bitton offre avec ce vrai-faux pèlerinage cinématographique le film le plus aigu et le plus profondément troublant de toute sa filmographie.
Bande à part

Evoquer les vivants ou invoquer les morts, célébrer le plein (…) ou faire entendre la tristesse d’une absence : par la simplicité même de sa mise en scène, Simone Bitton garde tout cela en tension, vide du réel et utopie vibrante d’un monde perdu.
Cahiers du Cinéma

Laissant entendre sa voix, sa nostalgie, ses questionnements, la réalisatrice trouve le temps et la juste distance pour échanger avec ses interlocuteurs et nous faire réfléchir.
Le Journal du Dimanche

Tilo Koto (vo) (VO)
X


Documentaire de Sophie Bachelier, Valérie Malek
Durée : 1h06


Synopsis :
Pour le Casamançais YANCOUBA BADJI, le rêve de l’Europe s’arrête brutalement dans le Sud tunisien, après avoir tenté de traverser la Méditerranée depuis les côtes libyennes. Un an et demi sur les routes clandestines où il a failli maintes fois perdre la vie. TILO KOTO, c’est l’histoire d’un homme brûlé dans sa chair et son âme par la traversée d’un enfer qu’il sublimera par la peinture.


Critiques :
Sensibiliser, c’est la mission de Yancouba Badji assignée à lui par lui-même, et qui passe dans ses toiles – au sens pourquoi pas, à la fois, d’avertir et de rendre sensible – et qui passe dans le film à son tour, surtout quand elles le regardent peindre : autant pour décrire que pour recouvrir, et pour raconter qu’oublier.
Libération

Nausicaä de la vallée du vent
X


Film de Hayao Miyazaki
Durée : 1h57


Synopsis :
Sur une Terre ravagée par la folie des hommes durant les « sept jours de feu », une poignée d’humains a réussi à survivre dans une vallée protégée par le vent. Ce peuple agricole est pourtant menacé par une forêt toxique qui ne cesse de prendre de l’ampleur, forêt où seuls survivent des insectes géants et mutants. Ces quelques survivants voient un jour leur roi bien-aimé assassiné et leur princesse Nausicaä faite prisonnière. Or cette dernière, sensible à la nature et à l’écosystème, est seule capable de communiquer avec les mutants…


Critiques :
Ce tumulte et cette violence font que "Nausicaä" n'est sans doute pas destiné aux plus jeunes des fans de Miyazaki. Les autres seront une nouvelle fois éblouis par les trésors d'invention poétique ici déployés.
Le Monde

Les Racines du monde (vo) (VO)
X


Film de Byambasuren Davaa avec Bat-Ireedui Batmunkh, Enerel Tumen, Yalalt Namsrai
Durée : 1h36


Synopsis :
En Mongolie, le père d’Amra, chef des derniers nomades, s’oppose aux sociétés minières internationales à la recherche d’or dans les steppes. Après sa mort dans un tragique accident, son fils entreprend de continuer son combat mais avec les moyens d’un garçon de 12 ans…


Critiques :
Avec Les Racines du monde, Byambasuren Davaa signe une superbe fable sur les ravages de la mondialisation industrielle.

Icare
X


Film d'animation de Carlo Vogele

Synopsis :
Le jeune Icare vit heureux dans l'atelier de son père Dédale. Il noue une forte amitié avec un garçon à tête de taureau caché à Cnossos, que le roi Minos va enfermer dans le labyrinthe secret bâti par Dédale. Icare perd alors son seul ami et sa foi en son père.


Nightmare Alley (vo) (VO)
X


Film de Guillermo del Toro avec Bradley Cooper, Cate Blanchett, Toni Collette
Durée : 2h 31


Synopsis :
Alors qu’il traverse une mauvaise passe, le charismatique Stanton Carlisle débarque dans une foire itinérante et parvient à s’attirer les bonnes grâces d’une voyante, Zeena et de son mari Pete, une ancienne gloire du mentalisme. S’initiant auprès d’eux, il voit là un moyen de décrocher son ticket pour le succès et décide d’utiliser ses nouveaux talents pour arnaquer l’élite de la bonne société new-yorkaise des années 40. Avec la vertueuse et fidèle Molly à ses côtés, Stanton se met à échafauder un plan pour escroquer un homme aussi puissant que dangereux. Il va recevoir l’aide d’une mystérieuse psychiatre qui pourrait bien se révéler la plus redoutable de ses adversaires…


Les Promesses
X


Film français de Thomas Kruithof avec Isabelle Huppert, Reda Kateb, Naidra Ayadi
Durée : 1h38


Synopsis :
Maire d’une ville du 93, Clémence livre avec Yazid, son directeur de cabinet, une bataille acharnée pour sauver le quartier des Bernardins, une cité minée par l’insalubrité et les "marchands de sommeil". Ce sera son dernier combat, avant de passer la main à la prochaine élection. Mais quand Clémence est approchée pour devenir ministre, son ambition remet en cause tous ses plans. Clémence peut-elle abandonner sa ville, ses proches, et renoncer à ses promesses ? …


Critiques :
Le film décrit très concrètement l'équilibre fragile d'élus locaux qui essaient de combiner action, idéaux et tentation du pouvoir. Isabelle Huppert, maire énergique, et surtout Red Kateb, son dircab issu du quartier, apportent leur charisme à des personnages habités par des zones d'ombre

Avant de t'aimer (not wanted) VO (VO)
X


Film de Ida Lupino - 1949

Synopsis :
Une jeune fille, Sally Kalton (Sally Forrest), vole un bébé. Arrêtée, elle refuse d’expliquer les raisons de cet acte désespéré. Dans la cellule où elle attend sa comparution devant le juge, elle évoque le passé qui l’a amenée là?: son aventure avec Steve Ryan (Leo Penn), le beau pianiste de night-club, sa relation sincère avec Drew Baxter (Keefe Brasselle), un brave garçon mutilé de guerre, sa grossesse non-désirée…


Critiques :

Information du : 07/12/2021
Cycle Répertoire Ida Lupino

Le second cycle de la saison répertoire 2021/2022 sera consacré à la grande Ida Lupino et débutera en janvier dans 25 salles du réseau. Quatre films pour découvrir l'oeuvre d'une pionnière du cinéma indépendant américain et troisième grande réalisatrice, après Dorothy Arzner et Loïs Weber, à réussir à faire sa place dans le cinéma hollywoodien.

Ida Lupino, née en Angleterre en 1918, est issue d’une grande dynastie d’acteurs de théâtre dont les racines remontent à la Renaissance italienne. L’histoire raconte qu’elle écrit une pièce de théâtre à sept ans, évènement pas si improbable pour cette jeune fille baignant dans les arts dès sa plus tendre enfance, son père étant compositeur et sa mère une vedette du music-hall. Elle entre à l’Académie Royale d’Art Dramatique à treize ans, et un an plus tard part déjà en tournée dans toute l’Angleterre. Elle débute sa carrière au cinéma en 1932 - elle a alors dix-huit ans - dans un premier rôle que lui offre Allan Dwan. Après quelques films tournés en Angleterre, elle gagne Hollywood en 1934 et devient en 1940 une star de la Warner. Elle tourne dans une quarantaine de films, pour Hathaway, Negulesco, Curtiz et son mentor Raoul Walsh. Son contrat avec la Warner arrivé à terme, Lupino monte avec son mari, le romancier Collier Young, une maison de production, The Filmakers. Elle passe à la réalisation en 1949 avec Not Wanted, premier film produit par ce studio indépendant, remplaçant au pied levé le réalisateur prévu, affaibli par une crise cardiaque. C’est le début d’une seconde carrière durant laquelle elle réalise six films magnifiques en l’espace de quatre ans. Lorsque le studio fait faillite, elle poursuit sa carrière d’actrice mais continue à réaliser pour la télévision. Elle réalisera en 1966 un dernier long métrage pour le cinéma.
AVANT DE T'AIMER (NOT WANTED - 1949)

Une jeune fille, Sally Kalton (Sally Forrest), vole un bébé. Arrêtée, elle refuse d’expliquer les raisons de cet acte désespéré. Dans la cellule où elle attend sa comparution devant le juge, elle évoque le passé qui l’a amenée là?: son aventure avec Steve Ryan (Leo Penn), le beau pianiste de night-club, sa relation sincère avec Drew Baxter (Keefe Brasselle), un brave garçon mutilé de guerre, sa grossesse non-désirée…

Not Wanted est le premier film réalisé par l’actrice Ida Lupino, dont la présence derrière la caméra tient en partie à un concours de circonstances. Elle fonde en 1949 Emerald Productions (qui deviendra The Filmakers) avec son époux Collier Young. Le premier film de ce studio indépendant - dont l’ambition est de réaliser des films à petits budgets traitant de sujets invisibles sur les écrans américains - est écrit par Lupino et Paul Jarrico et doit être réalisé par Elmer Clifton. Ce dernier a débuté comme acteur en 1912, puis est passé à la réalisation en 1919, enchaînant un nombre conséquent de films plus obscurs les uns que les autres. Trois jours après le premier coup de manivelle, Clifton subit une grave attaque cardiaque (il décèdera quelques mois plus tard) et Lupino décide de prendre sa relève, la production ne pouvant se permettre d’engager un autre réalisateur. Lupino explique que Clifton, malgré sa faiblesse, est resté près d’elle sur le plateau et qu’elle n’a pas manqué de lui demander conseil (Clifton reste seul crédité au générique). De même, le monteur William Ziegler (celui de La Corde d’Hitchcock) accepte de venir sur le plateau, chose très peu coutumière dans le système des studios, pour vérifier de visu si une idée de mise en scène de Lupino peut être effectivement utilisable par la suite.

Si Lupino est entourée, le film est si personnel, la mise en scène si étonnante, qu’on pressent que c’est par fausse modestie que la cinéaste parle des deux hommes comme de proches collaborateurs. Certainement ont-ils apporté de leur technique, de leur professionnalisme, mais on trouve d’évidence dans ce film les constantes de l’œuvre à venir de Lupino cinéaste, et Not Wanted est indéniablement marqué par son style et sa sensibilité artistique. Magnifiquement photographié (le film a parfois des allures expressionnistes), doté d’une direction d’acteurs sans faille, Not Wanted frappe par la maturité de l’apprentie cinéaste. On imagine que sa longue carrière d’actrice, entamée alors qu’elle n’avait que dix-sept ans, a été l’occasion pour elle d’observer le travail de grands cinéastes et que cette longue pratique des plateaux, ou encore son amitié avec Raoul Walsh, lui ont été bien plus profitables que n’importe quelle école de cinéma. Mais le film est si singulier qu’il est tout aussi évident que l’on se trouve en présence d’une réalisatrice née.

La Baleine et l'escargote
X


Films d'animations de Max Lang, Daniel Snaddon d’après l’œuvre de Julia Donaldson et Axel Scheffler, déjà auteurs du culte "Gruffalo"
Durée films : 40 mn + atelier 40 mn


Synopsis :
Précédé de deux courts métrages animés en avant- programme : Le Gnome et Le Nuage Kuap.

Une petite escargote de mer s’ennuie sur le rocher d’un vieux port et rêve de parcourir le monde. Un jour, une grande baleine à bosse lui propose de l’emmener en voyage à travers les océans du globe. Cette amitié insolite nous plonge dans une odyssée fabuleuse au cœur de la nature, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.


Critiques :
Cette belle fable écologique — qui accorde une attention particulière à la faune aquatique — est modélisée dans une 3D presque palpable, entre pâte à modeler et jouet en plastique. L’une des meilleures productions du studio britannique Magic Light Pictures
Télérama

Une jeune fille qui va bien
X


Film français de Sandrine Kiberlain avec Rebecca Marder, André Marcon, Anthony Bajon
Durée : 1h38


Synopsis :
Irène, jeune fille juive, vit l’élan de ses 19 ans à Paris, l’été 1942. Sa famille la regarde découvrir le monde, ses amitiés, son nouvel amour, sa passion du théâtre… Irène veut devenir actrice et ses journées s’enchaînent dans l’insouciance de sa jeunesse.


Critiques :
Sandrine Kiberlain, une des actrices les plus attachantes du cinéma français, passe pour la première fois derrière la caméra pour raconter, avec sensibilité et sans pathos, la Shoah à travers le portrait d'une jeune fille candide et optimiste. Un rôle emporté par la fougueuse Rebecca Marder, comédienne prometteuse qui offre un caractère aussi spontané que bien trempé.

Red Rocket (vo)
X


Film de Sean Baker avec Simon Rex, Bree Elrod, Ethan Darbone
Durée : 2h08


Synopsis :
Mikey Saber revient dans sa ville natale du Texas après des années de carrière de pornstar à Los Angeles. Il n'y est pas vraiment le bienvenu... Sans argent, sans emploi, il doit retourner vivre chez son ex-femme et sa belle-mère… Pour payer son loyer, il reprend ses petites combines mais une rencontre va lui donner l’espoir d’un nouveau départ.


Arthur Rambo
X


Film français de Laurent Cantet avec Rabah Naït Oufella, Antoine Reinartz, Sofian Khammes
Durée 1h27


Synopsis :
Qui est Karim D. ? Ce jeune écrivain engagé au succès annoncé ou son alias Arthur Rambo qui poste des messages haineux que l’on exhume un jour des réseaux sociaux…


Residue (vo)
X


Film américain de Merawi Gerima avec Obinna Nwachukwu, Dennis Lindsey, Taline Stewart
Durée : 1h30


Synopsis :
Jay, la trentaine, retourne dans son vieux quartier de Washington D.C. et y découvre à quel point celui-ci s’est gentrifié. Les résidents afro-américains se trouvent poussés hors de chez eux par des propriétaires plus riches et majoritairement blancs. Traité comme un étranger par ses anciens amis, Jay est perdu et ne sait plus tout à fait à quel monde il appartient.


Critiques :
À travers cette écriture éclatée entre chronique documentaire et autofiction, fable tragique et cinéma d’intervention, Residue ne sonde pas seulement les béances d’une histoire fratricide de l’Amérique, mais questionne l’endroit même de l’impuissance politique du cinéma.
Les cahiers du cinéma

À la fois lyrique et politique, ce premier long-métrage marque l’acte de naissance d’un jeune auteur dont la voix est amenée à résonner durablement de l’autre côté de l’Atlantique.
Culturopoing.com

Residue crée des troubles spatiaux, temporels, nous maintenant en état d'alerte visuelle.



Sunless Shadows (vo)
X


Documentaire De Mehrdad Oskouei

Synopsis :
Dans un centre de détention, des adolescentes se livrent devant la caméra de Mehrdad Oskouei. Il parvient à tisser un lien étroit avec les détenues dont il observe les conversations franches, les échanges ludiques. Elles révèlent leurs pensées intimes, leurs sentiments et leurs doutes. Il devient petit à petit clair qu’au-delà de la prison, cet environnement fermé et entièrement féminin représente un refuge qui les protège d’une société dominée par les hommes.


Vitalina Varela (vo)
X


Film portugais de Pedro Costa avec Vitalina Varela, Ventura, Manuel Tavares Almeida
Durée : 2h04


Synopsis :
Vitalina Varela, une Cap-Verdienne de 55 ans, arrive à Lisbonne trois jours après les obsèques de son mari. Elle a attendu son billet d’avion pendant plus de 25 ans.


Critiques :
Sa picturalité flamboyante est en effet le premier aspect du film qui saisit l’œil, obtenu avec des moyens très modestes, en fouillant ce que le numérique haute définition contient d’effet de brillance et retient dans les basses lumières.
Les cahiers du cinéma

Au cœur de ce grand labyrinthe mental où l’on croise la mort, le passé, la colère et les regrets qui hantent les vivants, se trouve un autre élément essentiel : le temps. En choisissant de le dilater, Pedro Costa souligne sa fondamentalité et la valeur de l’apaisement qu’il procure, au terme d’un travail pourtant long et éreintant.
Culturopoing.com

Irradiés (vo) (VO)
X


Documentaire de Rithy Panh avec André Wilms, Rebecca Marder
Durée : 1h28
Interdit aux moins de 12 ans
Prix du meilleur documentaire à Berlin en 2020


Synopsis :
La vie d’un survivant est quelque chose d’indicible. Mais il faut vivre et aborder cette irradiation dont on ne trouvera peut-être jamais la cause ni les propriétés, et dont on ne pourra peut-être pas se protéger. Mais pour le bien de l’humanité, il est nécessaire de faire l’expérience de toutes les formes de mal et de les comprendre – des tranchées aux atolls, des camps au silence. Le mal irradie. Il blesse – jusqu’aux générations suivantes. Mais au-delà, il y a l’innocence.


Critiques :
Rescapé des camps khmers rouges, dont il s'est échappé en 1979, le cambodgien Rithy Panh a dédié la plupart de ses films à son pays traumatisé par l'un des pires génocides du XXe siècle. Ici, il convoque les archives glaçantes d'autres tragédies historiques (14-18, Hiroshima, Shoah, Vietnam) pour nous plonger dans l'horreur, la désolation, la peur, le néant. Ce ballet d'images, déployé avec un soin plastique fascinant, interpelle la banalité et la puissance du mal. Un document dur mais dont le chant de mort, avec des danseurs buto bouleversants pour incarner la solitude des survivants, est implacable. Prix du meilleur documentaire à Berlin en 2020, du grand art.

The Chef (vo) (VO)
X


Film britanique de Philip Barantini avec Stephen Graham, Vinette Robinson, Jason Flemyng
Durée : 1h34


Synopsis :
« Magic Friday » : le vendredi avant Noël, la soirée la plus fréquentée de l’année. Dans un restaurant gastronomique de Londres, côté cuisine, à quelques minutes du coup de feu, tout le personnel est en ébullition. Mais les problèmes s'accumulent autour du chef étoilé Andy Jones et de sa brigade. S'ajoute à cela la pression constante d'une clientèle toujours plus exigeante qui menace de mener le restaurant à sa perte…


Critiques :
Un chef pas tout à fait dans son assiette. Et un plan-­séquence unique d’une heure trente conjugant prouesse technique, qualité d’écriture et jeu inspiré des comédiens. Pour son premier long métrage, le Britannique Philip Barantini réussit un coup de maître en évoquant un milieu dont il connaît les méandres.
L'Humanité

Porté par une tension dramatique de chaque instant et une interprétation brillantissime, The Chef est bien plus qu’un film sur les petits malheurs d’un restaurant: une réflexion sur un monde qui perd la tête, où l’on ne sait plus se parler et où s’impose la violence du désespoir, jusqu’à l’irrémédiable.
Le Figaro

La suite du programme sera disponible prochainement.
 
mentions légales
© Toile d'Essai

Ce site vous permet d'accèder à toutes les informations nécessaires pour connaître le tarif, les horaires du jour ainsi que la programmation ds jours suivants. Vous y trouverez également un plan d'accès sur la page INFOS PRATIQUES.