AUJOURD'HUI
Blanche Neige, les soulie...
14h30
+ infos
Terrible Jungle
18h00
+ infos
Light of my Life (vo) (VO...
21h00
+ infos
Blanche Neige, les souliers rouges et les sept nains
X
Film d'animation de Hong Sung-Ho Durée : 1h29Film d'animation de Hong Sung-Ho Durée : 1h29

Critiques :
Des princes transformés en nains viennent à l’aide d’une princesse dont la beauté est cachée dans ses souliers. Ici, le conte de fées s’amuse de notre obsession du paraître. Mais comme dans tous les contes, c’est l’amour qui sauvera tous les personnages.

Terrible Jungle
X
Film français de Hugo Benamozig, David Caviglioli avec Vincent Dedienne, Catherine Deneuve, Alice Belaïdi Durée : Film français de Hugo Benamozig, David Caviglioli avec Vincent Dedienne, Catherine Deneuve, Alice Belaïdi Durée :

Synopsis :
Faux film d’aventure, la comédie dérape constamment vers l’absurde, le bizarre, le cynisme, pour dézinguer avec un humour fou l’éternel et terrible mythe du « bon sauvage » et les récits d’exploration émerveillée qui vont avec. Tantôt grinçant jusqu’au malaise, tantôt joyeusement burlesque, le film pousse tous les curseurs à fond et offre à Vincent Dedienne, épatant et inquiétant, un premier rôle à sa démesure. En face, la reine Deneuve s’amuse et forme avec Dedienne et le génial Jonathan Cohen (dans un grand numéro de teubé de compet’) le trio réjouissant d’une comédie dingo qui ne ressemble à aucune autre.

Critiques :
Eliott, jeune chercheur naïf, part étudier les Otopis, un peuple mystérieux d’Amazonie. C’est aussi l’occasion pour lui de s’éloigner de l’emprise de sa mère, la possessive Chantal de Bellabre. Mais celle-ci, inquiète pour lui, décide de partir à sa recherche en s’aventurant dans l’étrange forêt amazonienne .

Light of my Life (vo) (VO)
X
Film américain de Casey Affleck avec Casey Affleck, Anna Pniowsky, Elisabeth Moss Durée : 1h59Film américain de Casey Affleck avec Casey Affleck, Anna Pniowsky, Elisabeth Moss Durée : 1h59

Synopsis :
Une ambiance envoûtante développée par un montage et une mise en scène qui prend son temps (mais qui sait insuffler du rythme lorsqu’il en faut), une direction artistique aussi minutieuse que considérable, une bande originale douce et aux moments de stress prononcés grâce à l’usage harmonieux d’instruments à cordes (affiliation logique au récent travail du compositeur français Olivier Derivière pour le projet A Plague Tale : Innocence de chez Asobo Studio, mais le violoncelle en moins) et des interprétations touchantes et attachantes. Du haut de ses onze ans au moment du tournage, la jeune Canadienne Anna Pniowsky développe au fil de l’avancée du film, un jeu tout en douceur. Mélancolique, triste, mais également mentalement forte à l’image de son père. Une très belle prestation qui complète celle d’un Casey Affleck qui ne s’approprie pas toute la lumière. Par sa mise en scène, il crée et développe une affiliation et complicité tendre entre les deux personnages. Deux beaux personnages que l’on aime voir, découvrir et évoluer au fur et à mesure de leur périple.

Critiques :
Dans un futur proche où la population féminine a été éradiquée, un père tâche de protéger Rag, sa fille unique, miraculeusement épargnée. Dans ce monde brutal dominé par les instincts primaires, la survie passe par une stricte discipline, faite de fuite permanente et de subterfuges. Mais il le sait, son plus grand défi est ailleurs: alors que tout s'effondre, comment maintenir l'illusion d'un quotidien insouciant et préserver la complicité fusionnelle avec sa fille ?

mentions légales
© Toile d'Essai