Test film
X


X
X


La bonne épouse
X


Film franco belge de Martin Provost avec Juliette Binoche, Yolande Moreau, Noémie Lvovsky
Durée : 1h49


Synopsis :
Tenir son foyer et se plier au devoir conjugal sans moufter : c’est ce qu’enseigne avec ardeur Paulette Van Der Beck dans son école ménagère. Ses certitudes vacillent quand elle se retrouve veuve et ruinée. Est-ce le retour de son premier amour ou le vent de liberté de mai 68 ? Et si la bonne épouse devenait une femme libre ?


Les yeux sans visage
X


Film français de Georges Franju avec Pierre Brasseur, Alida Valli, Edith Scob
Durée : 1h28


Synopsis :
Le chirurgien Genessier souhaite remodeler le visage de sa fille Christiane, rendue méconnaissable suite à un accident de voiture, mais pour cela il doit effectuer des greffes de peau qu'il aura prélevée sur des jeunes filles.


Critiques :
Les Yeux sans visage est une fable d’épouvante tragique et onirique, dans laquelle un savant fou tente de réparer le visage de sa fille en lui greffant la peau de victimes qu’il a kidnappées. Resté célèbre pour la froideur crue de ses scènes d’opérations, le masque frêle d’Edith Scob (qui inspira John Carpenter pour le déguisement de Michael Myers dans La Nuit des masques et Almodóvar pour La piel que habito) plongé dans un noir et blanc désespéré et effrayant, où l’horreur ne se montre pas mais se devine, ce film français invente une grammaire suggestive. Comme quoi, revenir à une certaine forme d’épure permettrait peut-être au cinéma d’horreur de se renouveler.
Télérama

Adapté d’un roman de Jean Redon par Boileau et Narcejac, les auteurs qui avaient inspiré Les diaboliques et Vertigo, Les yeux sans visage constitue l’une des rares incursions du cinéma français dans les genres du fantastique et de l’épouvante/horreur. À une époque où la Hammer en Angleterre ou Mario Bava en Italie donnaient leurs lettres de noblesse à la série B européenne spécialisée dans ce créneau, les sociétés Champs-Élysées Productions et Lux Film tentèrent le pari de le transposer dans l’Hexagone, confiant la réalisation du film à Georges Franju. Surtout réputé jusqu’alors pour ses courts-métrages documentaires (Le sang des bêtes), celui-ci se montre à la hauteur du projet. Franju distille d’emblée un climat de mystère dès l’inquiétante séquence d’ouverture, qui voit une femme (Alida Valli) conduire en pleine nuit une 2 CV et se débarrasser d’un corps qui était à l’arrière du véhicule, dont on ne perçoit que l’imperméable et le chapeau. Les notes de musique de Maurice Jarre et le splendide noir et blanc d’Eugen Schüfftan, loin de vouloir imiter l’atmosphère sombre des classiques de Browning et Whale, suscitent un sentiment d’étrangeté dans un cadre réaliste, qui traversera toute l’œuvre. Le volet réaliste apparaît dans une enquête policière menée par deux inspecteurs bienveillants, mais pas très vifs (Alexandre Rignault et Claude Brasseur), à propos de la mystérieuse disparition de jeunes filles. Cet aspect policier du récit, s’il se veut rationnel, est tempéré par un décalage et un ton de comédie, apparaissant notamment à travers le personnage de Paulette (Béatrice Altariba), la jeune voleuse qui servira d’appât. Une conférence sur la greffe de peau, tenue par le vénérable docteur Génessier (Pierre Brasseur), assure la transition avec le volet d’épouvante du récit.
avoir-alire.com

Shining (vo) (VO)
X


Film américain 1980 de Stanley Kubrick avec Jack Nicholson, Shelley Duvall, Danny Lloyd
Durée : 2h23
Interdit aux moins de 12 ans


Synopsis :
Écrivain, Jack Torrance est engagé comme gardien, pendant tout l’hiver, d’un grand hôtel isolé du Colorado – l’Overlook – où il espère surmonter enfin sa panne d’inspiration. Il s’y installe avec sa femme Wendy et son fils Danny, doté d’un don de médium. Tandis que Jack n’avance pas dans son livre et que son fils est de plus en plus hanté par des visions terrifiantes, il découvre les terribles secrets de l’hôtel et bascule peu à peu dans une forme de folie meurtrière où il s’en prend à sa propre famille…


Critiques :
Le spectateur qui regarde Shining une première fois est condamné à le revoir ; celui qui aime le film reviendra sans arrêt dans les couloirs de l’Hôtel Overlook et s’interrogera sur ce qu’il a vu, échafaudant parfois des théories fumeuses (voir le documentaire Room 237) ; celui qui ne l’aime pas a deux choix possibles, ou bien refuser catégoriquement de replonger ou bien essayer à nouveau mais, dans les deux cas, il y pensera, obsédé sans doute par cette question : pourquoi les autres le voient-ils comme un grand film et pas moi ? (...) Par la puissance, la précision et la pureté de son style, Kubrick est comparable aux grands compositeurs du XIXème siècle. Le mouvement rythmique de Shining évoque d’ailleurs celui d’une symphonie wagnérienne : montées en puissance répétées, entrecoupées d’explosions ; ici, grands travellings-avant qui accumulent l’énergie cinétique, interrompus violemment par un plan fixe (cassure soulignée par une percussion atonale).
Dvdclassik



Zombie (vo) (VO)
X


Film américain de 1983 de George A. Romero avec David Emge, Ken Foree, Scott H. Reinige
Durée : 1h55
Interdit aux moins de 16 ans


Synopsis :
Des morts-vivants assoiffés de sang ont envahi la Terre et se nourrissent de ses habitants. Un groupe de survivants se réfugie dans un centre-commercial abandonné. Alors que la vie s'organise à l'intérieur, la situation empire à l'extérieur...


Critiques :
Romero sait à merveille créer la panique par le détournement des lieux [mais il] est évidemment limité, dénué de prolongement.
Positif

« Zombie » est un film lourd, laid, un ouragan de grotesque. C’est aussi un miroir à fantasmes les plus grossissants et grimaciers que nous ait donnés le grand cinéma d’horreur. Télérama


Dark Waters (vo) (VO)
X


Film américain de Todd Haynes avec Mark Ruffalo, Anne Hathaway, Tim Robbins
Durée : 2h07


Synopsis :
Robert Bilott est un avocat spécialisé dans la défense des industries chimiques. Interpellé par un paysan, voisin de sa grand-mère, il va découvrir que la campagne idyllique de son enfance est empoisonnée par une usine du puissant groupe chimique DuPont, premier employeur de la région. Afin de faire éclater la vérité sur la pollution mortelle due aux rejets toxiques de l’usine, il va risquer sa carrière, sa famille, et même sa propre vie...


Critiques :
Une dénonciation cinglante et redoutablement menée par Todd Haynes sur l’empoisonnement que la société DuPont commet depuis plus de quarante ans aux Etats-Unis … et dans le monde. Un choc cinématographique.
aVoir-aLire.com

Un thriller non seulement haletant, mais aussi bouleversant d'humanité.
Ouest France

Sobre, mais d’une réelle invention esthétique [...], "Dark Waters" achève de placer Todd Haynes parmi les grands cinéastes américains, honnêtes, généreux, attachés à leurs personnages, en parfait équilibre entre conformité et différence [...].
Positif


De Gaulle
X


Film français de Gabriel Le Bomin avec Lambert Wilson, Isabelle Carré, Olivier Gourmet
Durée : 1h48


Synopsis :
Mai 1940. La guerre s’intensifie, l’armée française s’effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d’accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l’Histoire. Sa femme, Yvonne de Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les évènements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l’exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance.


En avant
X


Film d'animation
Durée: 1h42
A partir de 6 ans


Synopsis :
Dans la banlieue d'un univers imaginaire, deux frères elfes se lancent dans une quête extraordinaire pour découvrir s'il reste encore un peu de magie dans le monde.


Critiques :
Fourmillant d’idées, sans temps mort aucun et bien réalisé, En avant met un formidable coup de pied dans le tout confort occidental, et encourage un retour aux plaisirs simples de la vie quotidienne, dans un univers qui n’a pourtant rien d’humain.
aVoir-aLire.com

On partait blasés, on finit en larmes. Pixar nous surprendra toujours.
CinemaTeaser

Le premier Pixar de la décennie a des atout irrésistibles : son scénario original et enchanteur, et ses deux personnages principaux (...).


Un fils
X


Film tunisien de Mehdi M. Barsaoui avec Sami Bouajila, Najla Ben Abdallah, Youssef Khemiri
Durée : 1h36


Synopsis :
Farès et Meriem forment avec Aziz, leur fils de 9 ans, une famille tunisienne moderne issue d’un milieu privilégié. Lors d’une virée dans le sud de la Tunisie, leur voiture est prise pour cible par un groupe terroriste et le jeune garçon est grièvement blessé..


Critiques :
Traitant de front mais à juste distance ses thématiques extrêmes, ce tour de force repose avant tout sur une interprétation remarquable

Le Capital au XXIè siècle (VO)
X


Film français, néo-zélandais de Justin Pemberton, Thomas Piketty
Durée : 1h43


Synopsis :
LE CAPITAL AU XXIE SIECLE est l’adaptation d’un des livres les plus importants de ces dernières années.
En mélangeant références à la pop culture et interventions d’experts parmi les plus influents de notre époque, le film est un voyage à travers l’histoire moderne de nos sociétés. Il met en perspective la richesse et le pouvoir d’un côté, et de l’autre le progrès social et les inégalités. Une réflexion nécessaire pour comprendre le monde d’aujourd’hui.


Critiques :
Adaptant pour le grand écran le best-seller de Thomas Piketty, Justin Pemberton décrypte avec virtuosité, pédagogie et un sens narratif lumineux, le système capitaliste depuis le XVIIIe siècle et ses enjeux pour demain. Un film urgent, nécessaire et passionnant.
Les Fiches du Cinéma

Ce documentaire arrive à nous captiver en nous parlant de la répartition des richesses.
La Croix

Mettre en images le pavé de Piketty tiré à plus de 2,5 millions d'exemplaires avait tout du pari fou. Le documentariste néo-zélandais Justin ­Pemberton le relève allègrement grâce à une mise en scène clipesque nourrie d'archives et d'interviews d'experts, rythmée par une bande-son qui épouse le récit historique.

La Petite taupe aime la nature
X


Film d'animation tchécoslovaque de Zdeněk Miler
Durée : 43 mn


Synopsis :
L’emblématique et indémodable Petite Taupe revient au cinéma avec 3 aventures inédites ! Soucieuse de l’environnement et de la préservation de la nature, La Petite Taupe et ses amis vont ravir une nouvelle génération de jeunes spectateurs !


Vivarium (vo) (VO)
X


Film irlandais, belge, américain de Lorcan Finnegan avec Jesse Eisenberg, Imogen Poots, Jonathan Aris
Durée : 1h38


Synopsis :
À la recherche de leur première maison, un jeune couple effectue une visite en compagnie d’un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement...


Critiques :
Malin, cruel et ludique, "Vivarium" est un conte horrifique vertigineux, qui offre quelques belles raisons de cauchemarder. Un digne héritier de "La Quatrième Dimension", qui place directement Lorcan Finnegan parmi les réalisateurs à suivre.
Ecran Large

La mise en scène rigoureuse, le scénario bien écrit et les acteurs impeccables concourent à la réussite de ce film fantastique drôle et astucieux.
L'Humanité

Conte horrifique philosophique, huis clos stressant au possible, le film reste une parabole intéressante qui interroge.
aVoir-aLire.com

Nous les chiens
X


Film d'animation sud coréen de Oh Sung-yoon, Lee Choon-Baek
Durée : 1h42

A partir de 7 ans


Synopsis :
Le chien est le meilleur ami de l’homme. Affectueux, fidèle… mais lorsqu’il vieillit ou se comporte mal, il est parfois abandonné comme un mouchoir souillé. Et lorsqu’il se retrouve seul face à la nature, l’instinct animal et l’esprit de meute reprennent le dessus. Solidaire, déterminée, notre petite bande de chiens errants va peu à peu réapprendre à se débrouiller seule. Et découvrir la liberté, au cours d’un extraordinaire voyage.


Mauvais sang
X


Film français de Leos Carax 1986 avec Denis Lavant, Juliette Binoche, Michel Piccoli, Hans Meyer, Serge Reggiani, Hugo Pratt
Durée : 2h05


Synopsis :
Sous l’accablante chaleur dégagée par la comète de Halley, la population parisienne est frappée par un virus tuant ceux qui font l’amour sans s’aimer. Dès lors, deux bandes rivales vont se disputer le germe de ce virus qui devrait permettre de créer un vaccin et sauver la population ...


Critiques :
Cette histoire d’amour fou entre deux jeunes gens entourés de gangsters fatigués (Michel Piccoli, Hugo Pratt, Serge Reggiani) est aussi le récit d’une filiation et d’une transmission impossibles… Carax imagine un univers poétique qui lui est propre malgré les nombreux hommages aux cinéastes qu’il admire, Chaplin et le cinéma français des années 30. Carax réinvente en effet le tournage en studio comme au temps du réalisme poétique ou du fantastique social, avec le désir de faire surgir des émotions vraies d’un univers factice, contrairement à la Nouvelle Vague à laquelle on l’a trop systématiquement rapproché, en le désignant comme un héritier putatif de Godard.
Olivier Père

Radioactive (vo) (VO)
X


Film britannique de Marjane Satrapi avec Rosamund Pike, Sam Riley, Aneurin Barnard
Durée : 1h50


Synopsis :
Paris, fin du 19ème siècle. Marie est une scientifique passionnée, qui a du mal à imposer ses idées et découvertes au sein d’une société dominée par les hommes. Avec Pierre Curie, un scientifique tout aussi chevronné, qui deviendra son époux, ils mènent leurs recherches sur la radioactivité et finissent par découvrir deux nouveaux éléments : le radium et le polonium. Cette découverte majeure leur vaut le prix Nobel et une renommée internationale. Mais après un tragique accident, Marie doit continuer ses recherches seule et faire face aux conséquences de ses découvertes sur le monde moderne…


Critiques :
La réalisatrice qui, depuis Persepolis, s’est toujours employée à changer de registre s’attelle à un biopic de la passionnante scientifique dans un film en demi-teinte.
La Croix

Et qu’importe que ce biopic soit en anglais et non en français : l’actrice britannique Rosamund Pike (Gone Girl) donne à Marie Curie la vertu d’une grandeur d’âme, à l’engagement puissant.
Le Dauphiné

"Radioactive" se concentre aussi bien sur les travaux que sur la vie amoureuse de Marie Curie. Un parti pris discutable, tout comme ces sauts dans le temps pour évoquer les conséquences négatives de ces découvertes scientifiques, à l’instar des catastrophes nucléaires d’Hiroshima et de Tchernobyl.
CNews

L'Ombre de Staline (vo) (VO)
X


Film britannique de Agnieszka Holland avec James Norton, Vanessa Kirby, Peter Sarsgaard
Durée : 1h59


Synopsis :
Pour un journaliste débutant, Gareth Jones ne manque pas de culot. Après avoir décroché une interview d’Hitler qui vient tout juste d’accéder au pouvoir, il débarque en 1933 à Moscou, afin d'interviewer Staline sur le fameux miracle soviétique. A son arrivée, il déchante : anesthésiés par la propagande, ses contacts occidentaux se dérobent, il se retrouve surveillé jour et nuit, et son principal intermédiaire disparaît. Une source le convainc alors de s'intéresser à l'Ukraine. Parvenant à fuir, il saute dans un train, en route vers une vérité inimaginable...


Critiques :
L’horreur de l’Holodomor est au cœur du film, qui dénonce avec force ce crime contre l’humanité, pas toujours reconnu comme un génocide. Plongés dans une période sombre, les personnages se débattent dans une obscurité étouffante. À laquelle s’oppose la blancheur de l’Ukraine, où la neige cache des cadavres. La réalité découverte par Gareth Jones en 1933 brûle les yeux et nous concerne encore, affirme Agnieszka Holland en liant le passé au présent.

L’actualité des fake news éclaire en effet cette réflexion sur le totalitarisme, qui fait aussi intervenir l’écrivain George Orwell et sa fable sur le stalinisme, La Ferme des animaux. Car les révélations sur l’Ukraine eurent beaucoup de mal à passer dans la presse, où la propagande du miracle soviétique trouvait de puissants relais. Au fil de ce polar historique touffu et prenant, le destin du journaliste Gareth Jones, qui se battit pour la vérité, prend toute sa résonance. Ce jeune chevalier de la démocratie est une admirable figure de l’Histoire.
Télérama

Radioactive (vf)
X


Film britannique de Marjane Satrapi avec Rosamund Pike, Sam Riley, Aneurin Barnard
Durée : 1h50


Synopsis :
Paris, fin du 19ème siècle. Marie est une scientifique passionnée, qui a du mal à imposer ses idées et découvertes au sein d’une société dominée par les hommes. Avec Pierre Curie, un scientifique tout aussi chevronné, qui deviendra son époux, ils mènent leurs recherches sur la radioactivité et finissent par découvrir deux nouveaux éléments : le radium et le polonium. Cette découverte majeure leur vaut le prix Nobel et une renommée internationale. Mais après un tragique accident, Marie doit continuer ses recherches seule et faire face aux conséquences de ses découvertes sur le monde moderne…


Critiques :
[Le film] parvient même à fusionner l’intime et le global, la petite et la grande Histoire, la bio objective et l’identification du spectateur. Car son cœur bat au rythme de la peur dévorante de la maladie, de la mort et du deuil. Hanté par ces fantômes universels, « Radioactive » s’insinue sournoisement et bouleverse sans prévenir.
Cinéteaser

Pas de grande innovation cinématographique, mais le vécu intérieur est rendu avec grâce ; l’émotion produite par cette image de courage intellectuel et humain est authentique.
Positif

Passé l’incongruité de voir Pierre et Marie incarnés par des Anglo-Saxons dans un Paris où on parle anglais (production internationale oblige), on est emporté par la narration, le jeu habité de Rosamund Pike, l’esthétique irradiante du film et l’impression qu’il donne de flotter dans un bocal où images, musique et sons forment une matière instable.
Le Nouvel Observateur

Et qu’importe que ce biopic soit en anglais et non en français : l’actrice britannique Rosamund Pike (Gone Girl) donne à Marie Curie la vertu d’une grandeur d’âme, à l’engagement puissant.
Le Dauphiné

"Radioactive" se concentre aussi bien sur les travaux que sur la vie amoureuse de Marie Curie. Un parti pris discutable, tout comme ces sauts dans le temps pour évoquer les conséquences négatives de ces découvertes scientifiques, à l’instar des catastrophes nucléaires d’Hiroshima et de Tchernobyl.
CNews

Benni (vo)
X


Film allemand de Nora Fingscheidt avec Helena Zengel, Albrecht Schuch, Gabriela Maria Schmeide
Durée : 1h58


Synopsis :
Benni a neuf ans. Négligée par sa mère, elle est enfermée depuis sa petite enfance dans une violence qu'elle n'arrive plus à contenir. Prise en charge par les services sociaux, elle n'aspire pourtant qu'à être protégée et retrouver l'amour maternel qui lui manque tant. De foyer en foyer, son assistante sociale et Micha, un éducateur, tenteront tout pour calmer ses blessures et l'aider à trouver une place dans le monde.


Critiques :
Le portrait déchirant et percutant d'une petite fille, étranglée autant par la violence que la souffrance affective. Benni donne à voir le travail sensible que mènent des travailleurs sociaux en faveur d'enfants en grandes difficultés dans un souci de sincérité et de tendresse. Une réussite.
aVoir-aLire.com

Les équilibristes
X


Film français de Nico Papatakis 1990 avec Michel Piccoli, Lilah Dadi, Polly Walker, Patrick Mille
musique Bruno Coulais
Durée : 2h00


Synopsis :
Paris, début des années soixante, pendant la guerre d'Algérie. L'écrivain Marcel Spadice, poète et dramaturge fasciné par le cirque, rencontre Franz-Ali Aoussine, valet de piste qui rêve de devenir un grand équilibriste. L'écrivain décide de se




Critiques :
charger de son entraînement.
Avec Les Equilibristes, en 1991, Nico Papatakis dresse un portrait acerbe de Jean Genet, incarné par un Michel Piccoli saisissant. Présenté à la Mostra de Venise, le film s’attire les foudres des admirateurs de l’écrivain.
Libération

Un écrivain parisien célèbre, homosexuel, a été déstabilisé par une biographie qui l'a publiquement mis à nu. Il jette son dévolu sur un jeune Algérien, garçon de piste dans un cirque. Pour compenser son incapacité soudaine à écrire, il décide d'aider sa conquête à réaliser son rêve : devenir un grand équilibriste. Après des mois d'entraînement forcené, il l'abandonne pour un voyou qui sort de prison... C'est une histoire vraie. L'écrivain était Jean Genet. Le livre qui l'analysait si bien est le Saint Genet, comédien et martyr, de Jean-Paul Sartre. L'Algérien s'appelait Abdallah et il s'est suicidé en 1964. Le cinéaste Nico Papatakis, qui a assisté à son enterrement, n'a jamais oublié... S'il a tenu à raconter cette histoire d'une noirceur totale, c'est qu'on y retrouve tous les thèmes de son oeuvre : conflit maître-esclave (Les Abysses), rapports de force (Les Pâtres du désordre), révolte de l'humilié qui tente d'échapper à sa condition (La Photo)... C'est à peine s'il utilise le décor du cirque et s'autorise quelques moments de lumière sur les paillettes. Tout est mis en oeuvre pour ne faire ressortir que la cruauté de la situation... Un film déchirant, dur et amer. Coupant comme une lame de rasoir. Bernard Génin

Where is Jimi Hendrix ? (vo) (VO)
X


Film grec de Marios Piperides avec Adam Bousdoukos, Fatih Al, Vicky Papadopoulou
Durée : 1h32


Synopsis :
Yiannis, musicien raté, a décidé de quitter Chypre pour démarrer une nouvelle vie à l’étranger. Mais quand le chien de son ex, surnommé Jimi Hendrix, lui échappe et s’enfuit dans la partie turque de l’île, il doit mettre son projet de côté.


Critiques :
Dans son premier film, le cinéaste chypriote Marios Piperides met en scène une farce impertinente sur les obsessions identitaires qui hantent son pays natal. Cette comédie ne respecte rien ni personne. Tant mieux !
Marianne


Entre comique et absurde, ce film sympathique révèle l’inextricable situation de Chypre.
ouest france


Derrière ses airs loufoques et décalés, cette comédie douce amère raconte l’absurdité de la situation politique inextricable de Nicosie, la capitale de Chypre, qui sépare artificiellement, par un mur, les Chypriotes grecs des Chypriotes turcs.
aVoir-aLire.com


Blue Velvet (vo) (VO)
X


Film américain de David Lynch svec Isabella Rossellini, Kyle MacLachlan, Dennis Hopper
Durée : 2h00


Synopsis :
Il se passe quelque chose d’étrange derrière les palissades blanches de Lumberton, Caroline du Nord. Après avoir fait la découverte d’une oreille humaine coupée dans un champ, Jeffrey Beaumont, un étudiant attiré par le mystère, est bien déterminé à enquêter. Avec l’aide de sa petite amie, Jeffrey pénètre dans l’univers sombre et dangereux de Dorothy Vallens, une chanteuse de boîte de nuit mystérieusement unie à Frank, un gangster sadique, autour d’une histoire de kidnapping.


Canción sin nombre (vo) (VO)
X


Film péruvien de Melina León avec Pamela Mendoza, Tommy Párraga, Lucio A. Rojas
Durée : 1h37


Synopsis :
Pérou, au plus fort de la crise politique des années 1980. Georgina attend son premier enfant. Sans ressources, elle répond à l’annonce d’une clinique qui propose des soins gratuits aux femmes enceintes. Mais après l’accouchement, on refuse de lui dire où est son bébé. Déterminée à retrouver sa fille, elle sollicite l’aide du journaliste Pedro Campos qui accepte de mener l’enquête.


Critiques :
Granuleux, sourd, Canción sin nombre est un film d’une âpre beauté, par son noir et blanc puissant. Sa photographie oscille entre précision absolue, notamment dans les plongées et contre-plongées architecturales, et le flou nébuleux, proche de la brume liménienne. Le format 4:3 et ses bords fumés y contribuent beaucoup.

Mulan
X


Film américain de Niki Caro avec Yifei Liu, Donnie Yen, Jason Scott Lee
Durée 1h55


Synopsis :
Lorsque l’Empereur de Chine publie un décret stipulant qu’un homme de chaque famille du pays doit intégrer l’armée impériale pour combattre des envahisseurs venus du nord, Hua Mulan, fille ainée d’un vénérable guerrier désormais atteint par la maladie, décide de prendre sa place au combat. Se faisant passer pour un soldat du nom de Hua Jun, elle se voit mise à l’épreuve à chaque étape du processus d’apprentissage, mobilisant chaque jour un peu plus sa force intérieure pour explorer son véritable potentiel…
Commence alors pour Mulan un voyage épique qui transformera la jeune fille en une guerrière aux faits d’armes héroïques, honorée par tout un peuple reconnaissant et faisant la fierté de son père.


Les Parfums
X


Film français de Grégory Magne avec Emmanuelle Devos, Grégory Montel, Gustave Kervern
Durée 1h40


Synopsis :
Anne Walberg est une célébrité dans le monde du parfum. Elle crée des fragrances et vend son incroyable talent à des sociétés en tout genre. Elle vit en diva, égoïste, au tempérament bien trempé. Guillaume est son nouveau chauffeur et le seul qui n’a pas peur de lui tenir tête. Sans doute la raison pour laquelle elle ne le renvoie pas.


Critiques :
Du premier au dernier plan, Emmanuelle Devos, dans la peau d’une héroïne de prime abord revêche et antipathique, excelle dans le rôle de ce « nez » en souffrance et prouve que la comédie convient tout autant que le drame à son talent.
Marianne

Fort de son joli duo d’acteurs, ce second long métrage ne cède jamais à la tentation des éclats dramatiques et des fioritures comiques. Le résultat se révèle étonnamment sensible.
Les Fiches du Cinéma

Tenet (vo)
X


Film de Christopher Nolan avec John David Washington, Robert Pattinson, Elizabeth Debicki
Durée :


Synopsis :
Le nouveau film de Christopher Nolan dont l'action se déroule dans l'univers de l'espionnage international.


Eté 85 (VO)
X


Film français de François Ozon avec Félix Lefebvre, Benjamin Voisin, Philippine Velge
Durée 1h40


Synopsis :
L’été de ses 16 ans, Alexis, lors d’une sortie en mer sur la côte normande, est sauvé héroïquement du naufrage par David, 18 ans. Alexis vient de rencontrer l’ami de ses rêves. Mais le rêve durera-t-il plus qu'un été ? L’été 85...


Critiques :
Une romance, portée par Felix Lefebvre et Benjamin Voisin (découvert dans La dernière vie de Simon). Entre les escapades en bateaux et en boîte de nuit le film révèle aussi une histoire dramatiques qui pourraient bien nous tirer les larmes des yeux. Un film labellisé Cannes 2020.

Scooby !
X


Film d'animation de Tony Cervone
Durée : 1h34


Synopsis :
Dans SCOOBY!, on découvre comment Scooby et Sammy, amis pour la vie, se sont rencontrés et associés aux détectives en herbe Fred, Velma et Daphné pour créer la célèbre équipe Mystère et Cie.
Après avoir résolu des centaines d'affaires et vécu d'innombrables aventures, Scooby et sa bande doivent désormais s'attaquer à leur énigme la plus redoutable : un complot destiné à déchaîner les forces du chien-fantôme Cerberus. Tandis qu'ils mettent tout en œuvre pour enrayer cette "acabocalypse" mondiale, nos amis découvrent que Scooby est porteur d'une lourde hérédité et qu'il est promis à un plus grand destin que quiconque aurait pu l'imaginer.


Tout simplement noir
X


Film français de Jean-Pascal Zadi, John Wax avec Jean-Pascal Zadi, Fary, Caroline Anglade
Durée : 1h40


Synopsis :
JP, un acteur raté de 40 ans, décide d’organiser la première grosse marche de contestation noire en France, mais ses rencontres, souvent burlesques, avec des personnalités influentes de la communauté et le soutien intéressé qu’il reçoit de Fary, le font osciller entre envie d’être sur le devant de la scène et véritable engagement militant...


Critiques :
Pour Jean-Pascal Zadi, ce film est né « de l’envie de faire une œuvre collégiale, drôle et porteuse d’un message. On voulait fédérer un maximum de personnalités noires autour de ce projet et avoir le plaisir de les voir s’éclater à l’écran ».

Moonrise Kingdom (vo) (VO)
X


La suite du programme sera disponible prochainement.
 
mentions légales
© Toile d'Essai

Ce site vous permet d'accèder à toutes les informations nécessaires pour connaître le tarif, les horaires du jour ainsi que la programmation ds jours suivants. Vous y trouverez également un plan d'accès sur la page INFOS PRATIQUES.