XX (VO)
X


x=>Séances à supprimer
X


X (VO)
X


Test film
X


L'Affaire Pasolini (vo) (VO)
X


Film franco-italien de David Grieco avec Massimo Ranieri, Libero De Rienzo, Matteo Taranto
Durée : 1h40


Synopsis :
Pendant l’été 1975, Pier Paolo Pasolini termine le montage de son dernier film, « Salò ou les 120 journées de Sodome ». Son œuvre suscite de fortes polémiques et provoque des débats par la radicalité des idées qu’il y exprime. Au mois d’août, le négatif original du film est dérobé et une rançon importante est exigée. Prêt à tout pour récupérer son film, Pasolini va se laisser enfermer dans une terrible machination qui le conduira à sa perte.


Critiques :
Sombre, mais touchant, le film ne cherche pas à mettre en valeur sa radicalité. Au contraire, il nous montre un personnage déterminé dans son travail et ses idées, mais conscient de sa fragilité.
L'Humanité

Captivant.
Ouest France


Une errance hypnotique, entre fiction et réalité, tragédie et complot.
Télérama


Par moments, c'est un peu trop scolaire et les reconstitutions appliquées donnent à l'ensemble un aspect figé. Mais il bénéficie d'un atout de taille, en la personne de Massimo Ranieri, qui campe un Pasolini bouleversant et plus vrai que nature.
L'Express


Jeux d'images
X


Programme constitué de 7 films de Norman McLaren
7 films : Opening Speech, Hen Hop, Caprice en couleurs, Canon, La Merle, Blinkity Blank, Il était une chaise
Durée : 47 mn


Synopsis :
Programme constitué de
Opening Speech
À l’occasion du Festival international du film de Montréal, le cinéaste Norman McLaren tente de prononcer un discours de bienvenue, mais un micro récalcitrant l’en empêche.

Hen Hop
Une poule danse et se transforme au rythme d’une musique folklorique canadienne.

Caprice en couleurs
Trois variations cinétiques abstraites associées à une construction musicale jazz en trois mouvements.

Canon
Trois illustrations des principes de la forme musicale du canon: la première réalisée en animant des blocs de bois sur un damier, la seconde en animant des éléments découpés et la troisième en filmant séparément des acteurs pour ensuite les placer dans une même image à l’aide d’une tireuse optique.

Le Merle
Fantaisie visuelle illustrant une chanson traditionnelle québécoise racontant l’histoire absurde d’un merle qui perd une à une les différentes parties de son corps.

Blinkity Blank
Provoquant un étrange feu d’artifice, des formes lumineuses se livrent un combat amical évocant à la fois le jeu et le rituel amoureux des oiseaux.

Il était une chaise
Un jeune homme, qui voudrait bien s’asseoir pour lire un peu, est confronté à une chaise rébarbative. Ce n’est qu’après avoir établi avec elle une relation égalitaire et respectueuse qu’il parvient à ses fins.


Critiques :
Dans le domaine du cinéma d’animation, Norman McLaren est un peu comme un maître ninja pour les animateurs. Il est pour beaucoup une inspiration sans limite. Et pour cause ! Norman McLaren est l’un des premiers à avoir considéré le cinéma d’animation comme un champ d’expérimentation et une création artisanale, dont les formes sont modifiables à souhait. Il touche à toutes les techniques d’animation, des plus traditionnelles (telles que l’image par image dessinée ou le papier découpé), aux moins utilisées (la pixilation, la peinture ou le grattage sur pellicule). Tel un artisan, il touche à tout, il expérimente divers outils pour animer des images, mais aussi des sons, qu’il crée parfois directement sur la pellicule.
La variété de ces techniques est ici illustrée dans cette sélection de courts métrages, qui donne à voir des esthétiques variées, et très intéressantes à mettre en relation, à comparer, ou tout simplement à admirer.

Pierre et le loup
X


Films d'animation de De Suzie Templeton précédé du film Le Loup blanc de Pierre Luc Granjon
Durée 47 mn
'oscar du meilleur court-métrage en 2008 et Grand prix et le prix du public du Festival du film d'animation d'Annecy en 2007.


Synopsis :
Malgré les récriminations de son grand-père, un petit garçon courageux, aidé par un oiseau farceur et un canard rêveur, cherche à attraper un loup menaçant. Une splendeur visuelle, adaptée du conte musical de Serge Prokofiev...


Critiques :
Rarement un film d'animation aura réussi à incarner une émotion aussi déchirante à travers le regard bleuté de Pierre.
Positif

Swagger
X


Documentaire français de Olivier Babinet avec Aïssatou Dia, Mariyama Diallo, Abou Fofana
Durée : 1h24


Synopsis :
Swagger nous transporte dans la tête de onze enfants et adolescents aux personnalités surprenantes, qui grandissent au coeur des cités les plus défavorisées de France. Le film nous montre le monde à travers leurs regards singuliers et inattendus, leurs réflexions drôles et percutantes. En déployant une mosaïque de rencontres et en mélangeant les genres, jusqu’à la comédie musicale et la science-fiction, Swagger donne vie aux propos et aux fantasmes de ces enfants d’Aulnay et de Sevran. Car, malgré les difficultés de leur vie, ils ont des rêves et de l’ambition. Et ça, personne ne leur enlèvera.


Critiques :
Ce documentaire sait être aussi passionnant que drôle pour offrir un véritable concentré d’énergie. (...) Un vrai booster pour le moral (...) qui redonne foi en l’avenir de l’être humain.


Green Book : Sur les routes du sud (vf)
X


Ne Croyez pas que je hurle
X


Documentaire de Frank Beauvais
Durée : 1h15
Séance en présence du réalisateur en partenariat avec Cinéphare


Synopsis :
Janvier 2016. L'histoire amoureuse qui m'avait amené dans le village d'Alsace où je vis est terminée depuis six mois. A 45 ans, je me retrouve désormais seul, sans voiture, sans emploi ni réelle perspective d'avenir, en plein cœur d'une nature luxuriante dont la proximité ne suffit pas à apaiser le désarroi profond dans lequel je suis plongé. La France, encore sous le choc des attentats de novembre, est en état d'urgence.
Je me sens impuissant, j'étouffe d'une rage contenue. Perdu, je visionne quatre à cinq films par jour. Je décide de restituer ce marasme, non pas en prenant la caméra mais en utilisant des plans issus du flot de films que je regarde.


Critiques :
Beauvais récolte tout ce qui chute de la narration, il cherche dans les coins, là où le réel vibre sans embêter les acteurs. Pas de plans iconiques, pas de vedettes : plutôt une encyclopédie de gestes et d’objets qui révèle l’intuition que tout a déjà été filmé, et qu’on peut donc aisément aller habiter les images.
LesInrockuptibles

Ne croyez surtout pas que je hurle, de Frank Beauvais, n’est pas un film mais du cinéma, dans le sens poétique et tragique du terme.
L'Humanité

On n’avait sans doute pas vu, depuis les sublimes traités d’Abel Ferrara de la connaissance par la perte de soi ("The Addiction", "The Blackout"…) plus foudroyante vision des gouffres personnels où les choses n’ont plus vraiment de nom, le monde plus de contours.
Libération


Le Meilleur reste à venir
X


Film français de Matthieu Delaporte, Alexandre De La Patellière
avec Fabrice Luchini, Patrick Bruel, Zineb Triki
Durée: 1h57


Synopsis :
Suite à un énorme malentendu, deux amis d’enfance, chacun persuadé que l’autre n’a plus que quelques mois à vivre, décident de tout plaquer pour rattraper le temps perdu.


Critiques :
Quintessence de la comédie dramatique, ce récit mêle, avec un savoir-faire qui n’exclut pas la sincérité, humour des dialogues, comique de situation et vive émotion. Au crible du malentendu, le drame se fait ici dernier tour de piste, enlevé par des acteurs au mieux.
Les Fiches du Cinéma

[...] un cinéma français bien écrit, où le verbe prime, où les situations s'imbriquent parfaitement, où l'esprit règne, fuyant à la fois la vulgarité et l'élitisme.
L'Express


Parasite (vo)
X


Film sud coréen de Bong Joon-Ho avec Song Kang-Ho, Sun-kyun Lee, So-Dam Park
Durée : 2h12
Palme d'or Festival de Cannes 2019


Synopsis :
Toute la famille de Ki-taek est au chômage. Elle s’intéresse particulièrement au train de vie de la richissime famille Park. Mais un incident se produit et les 2 familles se retrouvent mêlées, sans le savoir, à une bien étrange histoire…


Critiques :
C’est un grand film d’auteur audacieux, au propos politique virulent sur la lutte des classes en Corée du Sud et à la mise en scène virtuose, tant dans l’utilisation symbolique des décors que dans la direction d’acteurs. C’est aussi un grand film (potentiellement) populaire, qui fait passer le spectateur par toutes les émotions du cinéma, du rire aux larmes en passant par la peur. Comme les plus belles réussites de Henri-Georges Clouzot d’ailleurs, auquel Bong Joon-ho a rendu hommage (en même temps qu’à Claude Chabrol, dont il partage le regard acéré sur la bourgeoisie) en recevant sa Palme.
Télérama

Alice et le maire
X


Film français de Nicolas Pariser avec Fabrice Luchini, Anaïs Demoustier, Nora Hamzaw
Durée : 1h43


Synopsis :
Le maire de Lyon, Paul Théraneau, va mal. Il n’a plus une seule idée. Après trente ans de vie politique, il se sent complètement vide. Pour remédier à ce problème, on décide de lui adjoindre une jeune et brillante philosophe, Alice Heimann. Un dialogue se noue, qui rapproche Alice et le maire et ébranle leurs certitudes.


Critiques :
[C]e qui fait véritablement [la force du film] (…) c’est bien la façon dont ces idées sont mises en scène : comme un ballet, sur une scène concrète et en plein jour, un terrain où la parole, donc, rejoint l’action.
Les Inrockuptibles

"Alice et le maire" est une brillante comédie sur la vanité du pouvoir et les incertitudes de la vocation, qui remet à l’heure quelques pendules éthiques et idéologiques. La mise en scène fluide, presque chorégraphique, a gagné en assurance, et le film se déploie avec un rythme virevoltant
Positif


Une grande fille (vo)
X


Film russe de Kantemir Balagov avec Viktoria Miroshnichenko, Vasilisa Perelygina, Timofey Glazkov
Durée : 2h17
Prix de la mise en scène - Prix Fipresci - Un Certain Regard
Festival de Cannes 2019


Synopsis :
1945. La Deuxième Guerre mondiale a ravagé Léningrad. Au sein de ces ruines, deux jeunes femmes, Iya et Masha, tentent de se reconstruire et de donner un sens à leur vie


Critiques :
Ces portraits de femmes blessées ne seraient pas aussi admirables sans les personnages secondaires que le réalisateur parvient à faire exister en quelques scènes inoubliables.
Télérama

Ce film sidérant avance à tâtons au cœur de l’âme, toujours palpitante au milieu des ruines.
La Croix

C'est beau, fort, d'une radicalité dans la mise en scène (récompensée dans la section Un Certain Regard du dernier Festival de Cannes) qui laissent souvent pantois d'admiration.

Sibel (vo) (VO)
X


Film turc de Guillaume Giovanetti, Çağla Zencirci avec Damla Sönmez, Emin Gürsoy, Erkan Kolçak Köstendil
Durée : 1h35
Prix du jury des jeunes, Prix de la Presse, Prix du Jury Oecuménique au festival de Locarno et Prix du Public, Prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma aux rencontres cinématographiques de Cannes


Synopsis :
Sibel, 25 ans, vit avec son père et sa sœur dans un village isolé des montagnes de la mer noire en Turquie. Sibel est muette mais communique grâce à la langue sifflée ancestrale de la région. Rejetée par les autres habitants, elle traque sans relâche un loup qui rôderait dans la forêt voisine, objet de fantasmes et de craintes des femmes du village. C’est là que sa route croise un fugitif. Blessé, menaçant et vulnérable, il pose, pour la première fois, un regard neuf sur elle.


Critiques :
Siffler, ce nouveau langage du cœur. Tribal, Sibel puise sa force dans un flow de tensions sous silence. Jusqu'à la rupture, bouleversante.
Télérama

Un petit bijou né dans un village isolé de Turquie. Une fable progressiste. Un périple vivifiant. Et la confirmation d’un sacré univers à deux têtes, celles de Çagla Zencirci et Guillaume Giovanetti !
Bande à part

Alternant caméra à l'épaule et plan-séquence, Çagla Zencirci et Guillaume Giovanetti livrent ici un très beau portrait de femme, sur l'émancipation et l'acceptation de la différence.

Le lac aux oies sauvages (vo) (VO)
X


Film chinois de Diao Yinan avec Hu Ge, Gwei Lun Mei, Liao Fan.
Durée: 1h50
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.


Synopsis :
Un chef de gang en quête de rédemption et une prostituée prête à tout pour recouvrer sa liberté se retrouvent au cœur d’une chasse à l’homme. Ensemble, ils décident de jouer une dernière fois avec leur destin.


Critiques :
La pluie, les ombres, les flash-back, l’homme en fuite et la femme fatale sont autant de figures du film noir des années 1940 et 1950 que le cinéaste revisite avec virtuosité.
Télérama


De filatures en courses-poursuites, "Le Lac aux oies sauvages" est une vaste partie de cache-cache mortel, portée par une mise en scène virtuose.
Télérama


La Fameuse invasion des ours en Sicile
X


Film franco italien d'animation de Lorenzo Mattotti
Durée : 1h22


Synopsis :
Tout commence le jour où Tonio, le fils du roi des ours, est enlevé par des chasseurs dans les montagnes de Sicile… Profitant de la rigueur d’un hiver qui menace son peuple de famine, le roi décide alors d’envahir la plaine où habitent les hommes. Avec l’aide de son armée et d’un magicien, il réussit à vaincre et finit par retrouver Tonio. Mais il comprend vite que le peuple des ours n’est pas fait pour vivre au pays des hommes...


Critiques :
Comme dans ses bandes dessinées, Mattotti éblouit par son expressionnisme lumineux et coloré, par sa palette, dont les carambolages chromatiques dignes d’Emil Nolde apportent la dose d'abstraction qui semble vitale à son dessin, et par le brio avec lequel il associe les sentiments de ses personnages au décor qui les entoure [...].
Positif

Fable écologique qui confronte la candeur animale à la corruption politique, ce film à tiroirs puise ses charmes à de multiples sources, des légendes méditerranéennes à la Renaissance italienne, en passant par la commedia dell’arte et Paul Grimault.
Télérama

J'ai perdu mon corps
X


Film d'animation de Jérémy Clapin d'après le roman de Guillaume Laurant Happy Hand
Durée : 1h21 Cristal d'or à Annecy


Synopsis :
A Paris, Naoufel tombe amoureux de Gabrielle. Un peu plus loin dans la ville, une main coupée s’échappe d’un labo, bien décidée à retrouver son corps. S’engage alors une cavale vertigineuse à travers la ville, semée d’embûches et des souvenirs de sa vie jusqu’au terrible accident. Naoufel, la main, Gabrielle, tous trois retrouveront, d’une façon poétique et inattendue, le fil de leur histoire...


Critiques :
Cadrages savants et poursuites frénétiques au ras du sol dans les rues de Paris alternent avec des moments de pur onirisme ou d’une grande douceur, sur la solitude et le passage à la maturité. Une fois de plus, on oublie la technique pour saluer la naissance d’un cinéaste de talent.
Positif

C’est bien simple : on n’a pas vu une mise en scène aussi racée dans le cinéma français depuis Jacques Audiard. À l’instar des films d’animation japonais pour adultes, J’ai perdu mon corps place la barre très haut à tous les niveaux.
Première


Martin Eden (vo)
X


Film italien de Pietro Marcello avec Luca Marinelli, Jessica Cressy, Carlo Cecchi
Durée :2h08


Synopsis :
À Naples, au cours du 20ème siècle, le parcours initiatique de Martin Eden, un jeune marin prolétaire, individualiste dans une époque traversée par la montée des grands mouvements politiques. Alors qu’il conquiert l’amour et le monde d’une jeune et belle bourgeoise grâce à la philosophie, la littérature et la culture, il est rongé par le sentiment d’avoir trahi ses origines.


Critiques :
Le charme ne se rompt jamais, entraînant le spectateur dans une danse poétique qui ne trahit rien du message politique de London. Enfin, Luca Marinelli, belle présence virile, déjà vu dans "Mauvaise Graine" de Claudio Caligari (2015), est absolument parfait dans le rôle de Martin.
Les Inrockuptibles

[...] ce qu’il y a de plus beau dans le "Martin Eden" de Pietro Marcello, [...] ce sont toutes les idées de cinéma qui accouchent d’une danse magnifique et ratée, d’une rencontre qui n’a pas eu lieu, celle de son héros avec le monde.
Libération


Les misérables
X


Film français de Ladj Ly avec Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Didier Zonga
Durée: 1h42
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs


Synopsis :
Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux "Bacqueux" d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes...


Critiques :
Un film choc où, avec une maîtrise impressionnante de la caméra et du rythme, Ladj Ly suit l’éruption en train de naître de ce volcan social où nul n’est totalement coupable ni totalement innocent.
Le Dauphiné

Loin des fantasmes, des spéculations ou des diabolisations médiatiques, le regard de Ladj Ly a la force du constat brut, sans filtre, d’une situation désespérée et, pire encore, figée.
Positif

La Famille Addams
X


Film d'animation américain de Conrad Vernon, Greg Tiernan
Durée : 1h27


Synopsis :
La famille Addams, qui vivait jusque-là retranchée dans leur demeure, juchée en haut d’une colline brumeuse du New Jersey, se prépare à recevoir des membres éloignés encore plus étranges qu’eux à l’occasion de la Mazurka de Pugsley. Une cérémonie aux allures de rite de passage qui doit se dérouler devant la famille au complet et où le jeune garçon doit prouver qu’il est prêt à devenir un véritable mâle Addams. Mais ils ne savent pas que leur voisine du bas de la colline — la décoratrice d’intérieur et animatrice de télévision aux dents longues Margaux Needler — est en train de mettre sur pied un quartier préfabriqué, tout en couleurs pop et en perfection. Quand le brouillard se lève, révélant la demeure des Addams, la sombre bâtisse semble se dresser entre la jeune ambitieuse et son rêve de vendre toutes les maisons du quartier pour devenir la personnalité la plus plébiscitée que la télévision ait jamais créée.
Alors que Pugsley se bat pour essayer de mémoriser la chorégraphie de la fameuse Mazurka, Mercredi passe de son côté par une terrible crise d’adolescence. Elle se lie d’amitié avec Parker, la lle de Margaux, et tente de briser aussi bien les limites de son style de vie que celles de la patience de sa mère Morticia, avec des lubies poussant le mauvais goût jusqu’à vouloir intégrer une école publique, devenir PomPom girl et avoir l’audace de porter des barrettes licornes roses.


Critiques :
Un cartoon gentiment corrosif et méchamment drôle.
Le Monde

L'Héritage des 500 000 (vo) (VO)
X


Film japonais de Toshirô Mifune avec Toshirô Mifune, Tatsuya Mihashi, Tsutomu Yamazaki
Durée : 1h38


Synopsis :
Durant la Seconde Guerre mondiale, le commandant Matsuo participe à l'ensevelissement de plusieurs milliers de pièces d'or dans la jungle philippine. Alors qu'il pensait ce trésor enfoui à tout jamais, voilà qu'un riche homme d'affaires, Mitsura Gunji, lui propose de partir à la recherche du butin. Contraint d'accepter, Matsuo retourne aux Philippines accompagné de quatre hommes recrutés par Gunji...


X
X


Au nom de la terre
X


Film français de Edouard Bergeon avec Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon
Durée : 1h43


Synopsis :
Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l'exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu… Construit comme une saga familiale, et d’après la propre histoire du réalisateur, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années.


Critiques :
Un film poignant sur le monde paysan.

La bonne épouse
X


Film franco belge de Martin Provost avec Juliette Binoche, Yolande Moreau, Noémie Lvovsky

Synopsis :
Tenir son foyer et se plier au devoir conjugal sans moufter : c’est ce qu’enseigne avec ardeur Paulette Van Der Beck dans son école ménagère. Ses certitudes vacillent quand elle se retrouve veuve et ruinée. Est-ce le retour de son premier amour ou le vent de liberté de mai 68 ? Et si la bonne épouse devenait une femme libre ?


Le Traître (vo) (VO)
X


Film italien de Marco Bellocchio avec Pierfrancesco Favino, Maria Fernanda Cândido, Fabrizio Ferracane
Durée : 2h31


Synopsis :
Au début des années 1980, la guerre entre les parrains de la mafia sicilienne est à son comble. Tommaso Buscetta, membre de Cosa Nostra, fuit son pays pour se cacher au Brésil. Pendant ce temps, en Italie, les règlements de comptes s'enchaînent, et les proches de Buscetta sont assassinés les uns après les autres. Arrêté par la police brésilienne puis extradé, Buscetta, prend une décision qui va changer l'histoire de la mafia : rencontrer le juge Falcone et trahir le serment fait à Cosa Nostra.


Critiques :
Le génie de cette fresque d’une ambition herculéenne réside dans la puissance quasi- mystique qu’investit le regard de Bellocchio sur l’histoire de son pays - un regard à la fois transcendantal et trivial, qui a le courage d’aller au-delà pour chercher l’étincelle de vérité.
Les Fiches du Cinéma

It Must Be Heaven (vo) (VO)
X


De Elia Suleiman avec Elia Suleiman, Gael García Bernal, Tarik Kopty.
Durée: 1h42


Synopsis :
ES fuit la Palestine à la recherche d'une nouvelle terre d'accueil, avant de réaliser que son pays d'origine le suit toujours comme une ombre. La promesse d'une vie nouvelle se transforme vite en comédie de l'absurde. Aussi loin qu'il voyage, de Paris à New York, quelque chose lui rappelle sa patrie.
Un conte burlesque explorant l'identité, la nationalité et l'appartenance, dans lequel Elia Suleiman pose une question fondamentale : où peut-on se sentir " chez soi " ?


Critiques :
Une douceur bienveillante dans ce portait divinement satirique de la folie du monde actuel. Véritable délectation, cette fable burlesque rafraîchissante transforme la célèbre maxime « on finira par en rire » par « on en éclate de rire », et le rire durant la projection revient quand les situations du film réapparaissent dans notre quotidien. Elia Suleiman est un génie !

Les éblouis
X


De Sarah Suco avec Camille Cottin, Jean-Pierre Darroussin, Eric Caravaca.
Durée: 1h39


Synopsis :
Camille, 12 ans, passionnée de cirque, est l’aînée d’une famille nombreuse. Un jour, ses parents intègrent une communauté religieuse basée sur le partage et la solidarité dans laquelle ils s’investissent pleinement. La jeune fille doit accepter un mode de vie qui remet en question ses envies et ses propres tourments. Peu à peu, l’embrigadement devient sectaire. Camille va devoir se battre pour affirmer sa liberté et sauver ses frères et sœurs.


Critiques :
Une analyse minutieuse, sans jugement ni manichéisme, de la stratégie d’emprise sur les cerveaux, les cœurs et les corps qu’exerce toute secte, par une réalisatrice qui en fut elle-même victime dans son enfance.

Sympathie pour le diable (vo)
X


Film français de Guillaume de Fontenay avec Niels Schneider, Ella Rumpf, Vincent Rottiers
Durée : 1h40
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs


Synopsis :
Sarajevo, novembre 92, sept mois après le début du siège.
Le reporter de guerre Paul Marchand nous plonge dans les entrailles d’un conflit fratricide, sous le regard impassible de la communauté internationale. Entre son objectivité journalistique, le sentiment d’impuissance et un certain sens du devoir face à l’horreur, il devra prendre parti.


Critiques :
À la fois sobre et percutant, ce premier long métrage est un bon film de guerre qui présente une approche semi-documentaire du siège de Sarajevo et offre son meilleur rôle à Niels Schneider.
aVoir-aLire.com

Zibilla ou la vie zébrée
X


Programme de courts métrages franco belge de Martina Svojikova, Marjolaine Perreten
Durée : 49 mn
A partir de 3 ans


Synopsis :
- Tout là-haut de Martina Svojikova (13 min)
- Le Dernier jour d'autonme de Marjolaine Perreten (7 min)
- Zibilla ou la vie zébrée de Isabelle Favez (26 min)

Arriver dans une nouvelle école c’est difficile, surtout lorsqu'on est victime des brimades de ses camarades. Zibilla est un zèbre adopté par une famille de chevaux, et elle commence à détester les rayures qui la rendent différente. Quand elle se fait voler son jouet préféré, elle part à sa recherche impulsivement et se retrouve dans un cirque dont la vedette du numéro principal, un lion, s'est échappé.


Critiques :
Trois histoires courtes, joliment dessinées et animées, et qui en disent long, en montrant que l’union (des différences) fait la force.
Le Dauphiné Libéré


Trois courts-métrages à destination des enfants, bien réalisés, et qui délivrent de jolis messages de tolérance.
aVoir-aLire.com

"Ensemble" : c’est la morale de ces trois courts, qui prônent avec tendresse, douceur ou humour, dans des techniques d’animations toutes aussi diverses que subtiles et chatoyantes, l’union plutôt que la facilité des murs. Une leçon vitale, pour aujourd’hui, et pour demain.
Culturopoing.com

Issus de productions française, suisse, et belge, trois courts métrages sont assemblés selon une thématique analogue (la différence, la peur de l’autre, la solidarité) dans ce programme parfois inégal et convenu, mais assurément sympathique pour les tout-petits et leurs parents.
Les Fiches du Cinéma


Cléo de 5 à 7
X


Les siffleurs (vo) (VO)
X


Film roumain de Corneliu Porumboiu avec Vlad Ivanov, Catrinel Marlon, Rodica Lazar
Durée : 1h 38
Présenté au Festival de Cannes 2019 en compétition officielle


Synopsis :
Cristi, un inspecteur de police de Bucarest corrompu par des trafiquants de drogue, est soupçonné par ses supérieurs et mis sur écoute. Embarqué malgré lui par la sulfureuse Gilda sur l’île de la Gomera, il doit apprendre vite le Silbo, une langue sifflée ancestrale. Grâce à ce langage secret, il pourra libérer en Roumanie un mafieux de prison et récupérer les millions cachés. Mais l’amour va s’en mêler et rien ne se passera comme prévu…


Critiques :
Pour sa première sélection en compétition, le réalisateur de “Policier, adjectif” change radicalement de style et vise un plus large public avec un polar incisif tourné pour partie aux Canaries. Sans renoncer toutefois à son humour décalé et à sa réflexion sur le cinéma.
Télérama

A mi-chemin entre le film policier et le film d’espionnage, Les siffleurs dissèque les méthodes pour le moins non orthodoxes d’un policier, corrompu par un réseau de trafic de drogue et d’une justice pour le moins ambivalente. Un film complexe et sombre, qui s’éclaire subtilement au fur et à mesure du récit.
Avoiràlire.com

Les Enfants du temps
X


Film d'animaition de Makoto Shinkai
Durée : 1h52


Synopsis :
Jeune lycéen, Hodaka fuit son île pour rejoindre Tokyo. Sans argent ni emploi, il tente de survivre dans la jungle urbaine et trouve un poste dans une revue dédiée au paranormal. Un phénomène météorologique extrême touche alors le Japon, exposé à de constantes pluies. Hodaka est dépêché pour enquêter sur l'existence de prêtresses du temps. Peu convaincu par cette légende, il change soudainement d'avis lorsqu'il croise la jeune Hina...


Critiques :
Venez à la découverte de l'histoire de deux adolescents, Hodaka et Hina, qui devront justement faire face aux caprices du ciel dans une Tokyo submergée par la pluie : Les enfants du temps, dernier film de Makoto Shinkai, dans les salles le 8 janvier et déjà un succès mondial foudroyant, nous fait réfléchir aux enjeux climatiques dont nous avons enfin dû prendre conscience et à la capacité des jeunes de transformer le monde.

Les Filles du Docteur March (vo)
X


Film américain de Greta Gerwig avec Saoirse Ronan, Emma Watson, Florence Pugh
Durée : 2h14


Synopsis :
Une nouvelle adaptation des "Quatre filles du Docteur March" qui s’inspire à la fois du grand classique de la littérature et des écrits de Louisa May Alcott. Relecture personnelle du livre, Les filles du Docteur March est un film à la fois atemporel et actuel où Jo March, alter ego fictif de l’auteur, repense à sa vie.


Critiques :
C'est à la fois le drôle de happening, le rêve éveillé et, pourquoi pas, la plateforme réflexive du film, qui (...) précise le projet intrigant de la réalisatrice Gerwig : cultiver avec une grande intelligence une secrète complexification de l'empowerment, à travers des héroïnes dont les premiers soubresauts d'émancipation se trouvent contrariés intérieurement et se transforment en chemin.
Les Inrockuptibles


Féministe mais prenant soin d'éviter toute démagogie, Les Filles du Docteur March permet à la jeune Saoirse Ronan (déjà à l'affiche de Lady Bird) de crever une nouvelle fois l'écran.
L'Express

Play
X


Film français de Anthony Marciano avec Max Boublil, Alice Isaaz, Malik Zidi
Durée : 1h48


Synopsis :
En 1993, Max a 13 ans quand on lui offre sa première caméra. Pendant 25 ans il ne s’arrêtera pas de filmer. La bande de potes, les amours, les succès, les échecs. Des années 90 aux années 2010, c’est le portrait de toute une génération qui se dessine à travers son objectif.


Critiques :
Du décorum aux événements, du quotidien aux disparitions inéluctables, Play creuse, l'air de rien, les émotions, les joies et les drames qui jalonnent le parcours de tout un chacun. Sur une bande-son ad hoc et avec des comédiens épatants puisqu'on y croit - tant et si bien qu'à la fin, on essuie une larme. De joie.
L'Express

En résulte le « faux film », drôle et acidulé, d’une vie, et surtout une chronique des années 90 d’une grande justesse, où chaque image mal cadrée, chaque nuit avinée, le moindre poster dans une chambre ou délire entre potes semble sorti de nos propres souvenirs.
Télérama

Les Filles du Docteur March
X


Film américain de Greta Gerwig avec Saoirse Ronan, Emma Watson, Florence Pugh
Durée : 2h14


Synopsis :
Une nouvelle adaptation des "Quatre filles du Docteur March" qui s’inspire à la fois du grand classique de la littérature et des écrits de Louisa May Alcott. Relecture personnelle du livre, Les filles du Docteur March est un film à la fois atemporel et actuel où Jo March, alter ego fictif de l’auteur, repense à sa vie.


Critiques :
C'est à la fois le drôle de happening, le rêve éveillé et, pourquoi pas, la plateforme réflexive du film, qui (...) précise le projet intrigant de la réalisatrice Gerwig : cultiver avec une grande intelligence une secrète complexification de l'empowerment, à travers des héroïnes dont les premiers soubresauts d'émancipation se trouvent contrariés intérieurement et se transforment en chemin.
Les Inrockuptibles


Féministe mais prenant soin d'éviter toute démagogie, Les Filles du Docteur March permet à la jeune Saoirse Ronan (déjà à l'affiche de Lady Bird) de crever une nouvelle fois l'écran.
L'Express

En sortir en avant-première
X


Les incognitos
X


Film d'animation américain de Nick Bruno, Troy Quane
Durée : 1h40

A partir de 7 ans


Synopsis :
Le super espion Lance Sterling et le scientifique Walter Beckett ont des personnalités radicalement opposées. Lance est relax, cool et il a du style. Walter est … tout l’inverse. Certes, il n’est pas très à l’aise en société mais son intelligence et son génie créatif lui permettent d’imaginer les gadgets impressionnants que Lance utilise sur le terrain. Alors qu’une mission tourne mal, Walter et Lance vont devoir unir leurs forces. Si ce duo excentrique ne parvient pas à s’entraider, le monde est en danger.


Critiques :
Petits et grands trouveront leur compte avec ce film d’espionnage animé qui prouve que les studios Blue Sky gardent leur énergie et leur inventivité alors qu’ils viennent d’être rachetés par Disney.
20 Minutes

Le scénario est d'une remarquable efficacité et les situations s'enchaînent à un rythme effréné. Mais surtout, le long-métrage bénéficie d'un excellent casting vocal.
L'Express

Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
X


Film français de Arnaud Viard avec Jean-Paul Rouve, Alice Taglioni, Benjamin Lavernhe
Durée : 1h29


Synopsis :
Dans la belle maison familiale, à la fin de l’été, Aurore fête ses 70 ans, entourée de ses 4 enfants, tous venus pour l’occasion. Il y a là Jean-Pierre, l’aîné, qui a endossé le rôle de chef de famille après la mort de son père ; Juliette, enceinte de son premier enfant à 40 ans et qui rêve encore de devenir écrivain ; Margaux, l’artiste radicale de la famille, et Mathieu, 30 ans, angoissé de séduire la jolie Sarah.
Plus tard, un jour, l’un d’eux va prendre une décision qui changera leur vie…


Les vétos
X


Film français de Julie Manoukian avec Noémie Schmidt, Clovis Cornillac, Carole Franck
Durée : 1h32


Synopsis :
Au cœur du Morvan, Nico, dernier véto du coin, se démène pour sauver ses patients, sa clinique, et sa famille. Quand Michel, son associé et mentor, lui annonce son départ à la retraite, Nico sait que le plus dur est à venir. « T’en fais pas, j’ai trouvé la relève. » Sauf que… La relève c’est Alexandra, diplômée depuis 24 heures, brillante, misanthrope, et pas du tout d’accord pour revenir s’enterrer dans le village de son enfance. Nico parviendra-t-il à la faire rester ?


Critiques :
Nuancée, tendre et légère, cette chronique de la vie rurale bénéficie d'une galerie de seconds rôles savoureux.
Femme actuelle

Une très jolie comédie rurale.

Histoire d'un regard
X


Documentaire de Mariana Otéro
Durée : 1h 33


Synopsis :
Gilles Caron, alors qu’il est au sommet d’une carrière de photojournaliste fulgurante, disparaît brutalement au Cambodge en 1970. Il a tout juste 30 ans. En l’espace de 6 ans, il a été l’un des témoins majeurs de son époque, couvrant pour les plus grands magazines la guerre des Six Jours, mai 68, le conflit nord-irlandais ou encore la guerre du Vietnam. Lorsque la réalisatrice Mariana Otero découvre le travail de Gilles Caron, une photographie attire son attention qui fait écho avec sa propre histoire, la disparition d’un être cher qui ne laisse derrière lui que des images à déchiffrer. Elle se plonge alors dans les 100 000 clichés du photoreporter pour lui redonner une présence et raconter l’histoire de son regard si singulier.


Le prince oublié
X


Film français de Michel Hazanavicius avec Omar Sy, Bérénice Bejo, François Damiens
Durée :


Synopsis :
Sofia, 8 ans, vit seule avec son père. Tous les soirs, il lui invente une histoire pour l’endormir. Ses récits extraordinaires prennent vie dans un monde imaginaire où l’héroïne est toujours la princesse Sofia, et son père, le Prince courageux. Mais trois ans plus tard, quand Sofia rentre au collège, elle n’a plus besoin de ces histoires. Désarmé, son père va devoir accepter que sa fille grandisse et s’éloigne de lui. Dans leur Monde imaginaire, le Prince va alors devoir affronter la plus épique de toutes ses aventures pour conserver une place dans l’histoire.


Juste avant la guerre
X


Journaux filmés
X


Correspondance pelliculaire
X


Le lieu du mélodrame
X


Les vétos
X


Film français de Julie Manoukian avec Noémie Schmidt, Clovis Cornillac, Carole Franck
Durée : 1h32


Synopsis :
Au cœur du Morvan, Nico, dernier véto du coin, se démène pour sauver ses patients, sa clinique, et sa famille. Quand Michel, son associé et mentor, lui annonce son départ à la retraite, Nico sait que le plus dur est à venir. « T’en fais pas, j’ai trouvé la relève. » Sauf que… La relève c’est Alexandra, diplômée depuis 24 heures, brillante, misanthrope, et pas du tout d’accord pour revenir s’enterrer dans le village de son enfance. Nico parviendra-t-il à la faire rester ?


Critiques :
Nuancée, tendre et légère, cette chronique de la vie rurale bénéficie d'une galerie de seconds rôles savoureux.
Femme actuelle

Une très jolie comédie rurale.

Séjour dans les monts Fuchun (vo) (VO)
X


Film chinois de Gu Xiaogang avec Qian Youfa, Wang Fengjuan, Sun Zhangjian
Durée : 2h30


Synopsis :
Le destin d’une famille s’écoule au rythme de la nature, du cycle des saisons et de la vie d’un fleuve.


Critiques :
Mais la beauté du film tient tout entière dans sa mise en scène très douce. (...) Gu Xiaogang filme beaucoup les paysages, et ses personnages au cœur de ceux-ci. (...) C'est tout simple, sans volonté d'en imposer, et pourtant majestueux et bouleversant.
Les Inrockuptibles

Ce premier film magistral, tourné sur deux ans, au gré des saisons, n'est pas un simple coup d'essai. C’est le premier volet d'une ambitieuse trilogie, dont on attend la suite avec impatience.
L'Humanité

Quitte à paraître un peu pompeux, on ose affirmer que cette façon de mettre chaque vie singulière en perspective avec l’évolution d’une famille, d’une société ou d’un paysage, tout en s’accordant au rythme des saisons aussi bien qu’aux soubresauts de l’histoire, touche à l’essence même du cinéma.
Libération



lun 20 janvier 20h45
DP
Parasite (vo)
La suite du programme sera disponible prochainement.
 
mentions légales
© Toile d'Essai

Ce site vous permet d'accèder à toutes les informations nécessaires pour connaître le tarif, les horaires du jour ainsi que la programmation ds jours suivants. Vous y trouverez également un plan d'accès sur la page INFOS PRATIQUES.